Vous êtes ici

Stratégies d'adaptation au changement climatique

Anticiper le changement climatique : la stratégie d’adaptation de la Ville de Paris

Agence Parisienne du ClimatClimat
ParticulierProfessionnel
Publié le : 22 janvier 2016

Si Paris met déjà en œuvre de nombreuses actions d’atténuation pour réduire les émissions de CO2, la Ville renforce ses actions pour se préparer aux impacts du réchauffement climatique déjà à l’œuvre avec l’adoption en septembre 2015 d’une stratégie globale d’adaptation au changement climatique pour son territoire.

Diagnostic sur les forces et faiblesses de Paris face au changement climatique

La Ville de Paris a fait réaliser en 2012 un diagnostic des forces et faiblesses du territoire face au dérèglement climatique et à la raréfaction des ressources. Paris y apparaît comme une ville robuste du fait de sa géographie favorable, de ses infrastructures solides, de ses ouvrages de protection, et des services et plans de prévention déjà mis en place. Cependant, Paris présente tout de même des points de vigilance : vagues de chaleur, inondations, qualité et quantité des ressources en eau…

Le futur climatique de Paris

Le climat de Paris que nous connaissons actuellement change et va continuera à subir des modifications tout au long du 21e siècle. Consultez la brochure « Changement climatique à Paris »

Les travaux menés par les climatologues de Météo-France montrent que le climat de Paris à la fin du 21e siècle sera plus chaud, avec des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses, et des hivers plus doux et arrosés ; et notamment une forte augmentation du nombre de jours de canicule (moyenne de la température minimale sur trois jours supérieure à 21 °C et moyenne de la température maximale sur trois jours supérieure à 31 °C) qui atteindrait 3 à 26 jours par an, au lieu d’un jour en moyenne aujourd’hui.

Le diagnostic précise que Paris devra porter une attention particulière à adapter son territoire pour diminuer l’impact social et économique des canicules. Un épisode caniculaire à Paris peut impliquer des risques sanitaires (rappelons que la canicule de 2003 a eu pour conséquence majeure une surmortalité avec 1070 décès), un record de consommation d’eau, un inconfort dans les habitations ou le lieu de travail, des problèmes au niveau des systèmes électriques entrainant eux-mêmes des difficultés notamment dans les transports publics, etc. Consultez la brochure stratégie et pistes d’adaptation aux futures canicules

Outre les canicules, Paris doit anticiper les risques d’inondations tout comme la raréfaction des ressources en eau, mais également, la déstabilisation des systèmes alimentaires à long terme, l’augmentation des risques sanitaires, ou encore les évolutions des mouvements migratoires liés aux effets du dérèglement climatique.

Une stratégie globale d’adaptation autour de 4 axes fondamentaux

Sur la base de ce diagnostic, l’élaboration du carnet adaptation de Paris permet de compléter le Plan Climat Energie en définissant une stratégie à long terme (2050) autour de 4 lignes directrices :

  • Protéger les Parisiens face aux événements climatiques extrêmes
  • Garantir l’approvisionnement de la ville (eau, alimentation, énergie)
  • Aménager de façon plus durable
  • Accompagner les nouveaux modes de vie tout en renforçant la solidarité de tous les Parisiens avec les populations les plus vulnérables

Une stratégie déclinée en 30 orientations et 35 actions

Il s’agit de se préparer et anticiper les événements climatiques extrêmes (canicules, pluies intenses, tempêtes…) mais aussi transformer la ville avec par exemple l’agriculture urbaine, le développement de l’eau et la nature en ville, la transformation du bâti pour améliorer le confort thermique en été ou encore l’adaptation des horaires et conditions de travail. Quelques exemples :

  • Installer der brumisateurs dans les espaces publics fréquentés en période de canicule
  • Développer de nouvelles fontaines d’eau potable pour renforcer l’accès gratuit à l’eau dans l’espace public
  • Atteindre 25% de denrées consommées à Paris produites en Île-de-France en 2050 pour limiter la dépendance alimentaire de Paris
  • Adapter les horaires d’ouverture des services publics et de travail des agents selon les épisodes météorologiques
  • Ouvrir les parcs et jardins 24h/24 pendant l’été (mesure déjà entreprise en juillet 2015)
  • Sélectionner et planter de nouvelles espèces végétales adaptées au climat futur.

L’adaptation de Paris reste un processus itératif, c’est pourquoi il est proposé d’actualiser régulièrement la stratégie d’adaptation, en commençant dès la révision du Plan Climat Air Énergie de Paris qui s’enclenchera en 2016-2017.

Pour en savoir plus

Consulter la stratégie d’adaptation

Consulter la brochure sur l’îlot de chaleur urbain

Consulter tous les carnets issus du Plan Climat de Paris

Autres actualités