Vous êtes ici

Graphique températures bulletin 2015

Changement climatique à Paris : Retour sur une année 2015 exceptionnelle

Agence Parisienne du ClimatClimat
ParticulierProfessionnelAdhérentPresse
Publié le 09 mars 2016
par Elsa Meskel

Bulletin climatique annuel parisien

Du point du vue du climat, l’année 2015 à Paris est mémorable tant par sa température, que son déficit de pluie et son ensoleillement exceptionnel ; elle se classe ainsi parmi les années les plus chaudes, les plus sèches et les plus ensoleillées depuis 30 ans. 

Consultez le Bulletin climatique annuel 2015 de Paris

Quelques faits marquants de l’année 2015

A Paris, 2015 se classe :

  • au 3e rang des années les plus chaudes, derrière 2011 et 2014. Elle se classe également
  • au 7e rang des années les plus sèches depuis 30 ans, notamment compte tenu de la sècheresse des mois de juin, juillet et décembre arrivant, respectivement, au 2e, 3e et 4e rang des mois les plus secs.
  • au 2e rang des années les plus ensoleillées depuis 25 ans, derrière l’année record 2003.

On se souvient que :

  • Paris et la Petite Couronne sont placés en vigilance orange canicule entre le 29 juin et le 4 juillet. Les températures minimales, relevées à Paris-Montsouris, varient de 16.9°C le 29 juin à 23.7°C le 4 juillet ; les températures maximales fluctuent de 29.4°C le 29 juin à 39.7°C le 1er juillet.
  • L’année finit avec 2 mois aux températures exceptionnellement élevées et décembre se classe au 1er rang des mois de décembre les plus chauds.

A la différence de la météo, les changements de climat s’appréhendent sur des périodes plus longues. C’est pourquoi dans le cadre de son partenariat avec Météo-France, l’Agence Parisienne du Climat met désormais à disposition des Parisiens un bulletin climatique saisonnier. Des éléments qui permettent de prendre du recul, et de comparer la saison qui vient de passer avec les moyennes des mesures des trente dernières années à Paris.

Au regard des 30 dernières années, en 2015 à Paris, le climat est chaud, ensoleillé et sec

L’année 2015 est chaude, avec une anomalie moyenne de +1.1°C par rapport à une année dite normale. Cette douceur est notamment due aux températures particulièrement chaudes des mois d’été avec une anomalie moyenne de +1.6°C et un maximum de 39.7°C le 1er juillet et des mois de novembre et décembre avec une anomalie moyenne respective de +3.2°C et +4.6°C.

Sur la ville de Paris, les mois de juin, juillet et décembre sont exceptionnellement secs avec une anomalie de précipitations respective de -10 %, -33 % et -39 % et les mois d’août et  septembre sont très pluvieux avec une anomalie respective de 148 % et 147 %. La pluviométrie estivale 2015 connaît un déficit important de 39 % la classant au 4e rang des étés les plus secs.

La région parisienne connaît un très bon ensoleillement avec une durée de l’ordre de 1951 heures, 2e valeur la plus forte derrière 2003 avec 2036 heures. La grisaille des mois de janvier (-23 %) et d’octobre (-7 %) est compensée par le bon ensoleillement de février (+26 %), avril (+44 %), juin (+50 %) et décembre (+77 %).

Changement climatique à Paris : vers des années plus chaudes et plus sèches ?

A Paris, l’année 2015 s’inscrit dans la continuité :

  • des années plus sèches depuis 2003 ; 7 années sur 13 ont un déficit pluviométrique annuel de plus de 10 % avec un maximum de 26 % en 2005.
  • des années plus douces depuis 1989. La majorité d’entre elles ont des anomalies de températures moyennes positives, de +0.1°C en 2004 à +1.3°C en 2011 et les années 2015, 2014 et 2011 sont les 3 années les plus chaudes. Depuis 1988, les gelées se font nettement plus rares. 2014 n’a compté que 2 jours de gel les 28 et 29 décembre, quant à 2015 elle dénombre 11 jours de gel mais tous en début d’année ainsi la dernière gelée remonte au 12 février.

Il est impossible d’attribuer complètement aux variations naturelles du climat, ou de la même façon aux émissions de gaz à effet de serre, la douceur constatée de cette année. En revanche, il est possible d’affirmer avec une grande confiance, que dans le contexte du changement climatique, les années chaudes seront plus fréquentes à Paris et dans la Région Ile-de-France à partir de la deuxième moitié du 21ème siècle et qu’elles seront également plus sèches.

Consultez aussi

Le Bulletin climatique annuel 2015 de Paris

Retrouvez sur la page Les brochures climatiques APC/Météo-France : 

  • les bulletins saisonniers de 2015
  • la brochure «le changement climatique à Paris»APC/Météo-France, qui revient sur l’évolution du climat à Paris depuis 1900 et présente les simulations climatiques parisiennes pour la fin du 21ème siècle, sur la page changement climatique à Paris
  • la publication APC/Météo-France «L’îlot de chaleur urbain à Paris, un microclimat au cœur de la ville»
  • la nouvelle publication APC/Météo-France «Comment adapter le territoire parisien aux futures canicules, pistes et stratégies d’adaptation au changement climatique»

Autres actualités

Salon EnerJ Meeting

08 mars 2018 Ener-J meeting

Après le succès de la 1ère édition, l’événement « prescription » est de retour et attend 2 000 décideurs de...