Vous êtes ici

cop21

La COP 21 vue de l’intérieur

ClimatCOP21/COP22
Publié le : 18 décembre 2015

L’APC était présente à la COP 21, en zone bleue de l’ONU, pour suivre les négociations climatiques. Retour sur la première semaine.

Leslie Merran, chargée d’études à l’Agence Parisienne du Climat était présente à la COP 21, en zone bleue de l’ONU, pour suivre les négociations climatiques. Retour sur sa semaine.

Un lancement historique

Avec plus de 150 chefs d’Etat présents dès le lundi 30 novembre, la présidence française de la COP 21 a voulu par cette stratégie donner un coup d’envoi fort et inspirant aux deux semaines de négociations qui suivaient pour un accord international ambitieux et contraignant sur le changement climatique. Les discours d’ouverture des pays se sont montrés ambitieux et résignés à atteindre un accord pour limiter la hausse des températures mondiales à 2°C maximum depuis l’ère industrielle.

Il a également été souligné la volonté forte dont ont fait part les nations grâce aux INDCs (Intended National Determined Contributions – contributions volontaires) qui cependant, si elles couvrent la quasi-totalité des émissions de gaz à effet de serre, ne seront cependant pas suffisants pour rester sous la barre des 2°C.

« Le plus grand danger n’est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu’il soit trop bas et que nous l’atteignons. » François Hollande, président de la République Française

« Le mot « historique » est souvent galvaudé ; aujourd’hui, il ne l’est pas. Ensemble, faisons de la Conférence de Paris le succès historique que le monde attend. » Laurent Fabius, Ministre Français des Affaires Etrangères et président de la COP 21.

Retrouvez l’ensemble des discours prononcés par les Chefs d’Etats sur le site de la CCNUCC ou Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique.

 

Le déroulement des négociations

Une session de négociations porte le plus souvent sur un article de l’accord à établir, correspondant à un thème des enjeux climatiques. On peut citer par exemple l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, mais aussi les droits humains, les pertes et préjudices, le financement ou encore le transfert des technologies.

La COP 21 s’inscrit dans un processus de négociations long et initié depuis plusieurs mois notamment par les intersessions qui se sont déroulées tout au long de l’année 2015 à Genève ou à Bonn. Les négociations lors de la COP 21 portent donc sur les termes précis des articles, où chaque mot a son importance.

Lors d’une session, un article en cours de négociation est annoté au fur et à mesure des propositions des pays avec si nécessaire plusieurs options et certains mots ou expressions entre crochets s’ils ne font pas l’unanimité.

A l’issue de plusieurs sessions de négociations sur un article, il devient indispensable de porter son attention sur la cohérence globale de l’accord et sur les renvois de certains articles vers d’autres parties du texte susceptibles d’avoir été modifiées lors des sessions de négociations. La stratégie de négociations a donc évolué pour la deuxième semaine de la COP 21 où les sessions se déroulent désormais autour de quatre sujets transversaux :

  • La différenciation
  • Les ambitions
  • Les moyens mis en œuvre
  • L’action pré-2020

Retrouvez la dernière version en date de l’accord de Paris (9 déc. à 15h). Les versions plus récentes s’afficheront au fur et à mesure sur le site de la CCNUCC.

La journée type d’un observateur à la COP 21

Les observateurs des COP font partie de l’une des constituantes de la CCNUCC, qui représentent par diverses associations la voix d’une partie de la société civile aux négociations climatiques :

  • BINGO pour les entreprises
  • RINGO pour la recherche
  • ENGO pour la protection de l’environnement
  • YOUNGO pour les jeunes
  • LGMA pour les collectivités locales
  • IPO pour les peuples autochtones

Chacune propose des rendez-vous quotidiens pour s’organiser et établir leurs stratégies (décryptage, actions, lobbying…). Une journée type d’un observateur à la COP se déroule donc ainsi :

  • 8h-9h ou 9h-10h : Réunion de la constituante
  • 10h : Daily Tck, réunion quotidienne de décryptage des négociations depuis la veille
  • Fin de matinée : Plénière ou réunion de groupes de travail de la constituante
  • 14h : Point quotidien du Climate Action Network (CAN ou Réseau Action Climat en France) pour les adhérents
  • Après-Midi : Plénière ou réunion de groupes de travail de la constituante ou session de négociation ou actions de lobbying
  • 18h : Remise du Fossil of the Day par le CAN, récompensant la partie (ou pays) qui a le plus freiné les négociations depuis la veille.
  • 19h-21h voire plus tard : Spin-off groups (SoG) ou négociation non officielle des parties sur un article de l’accord

Ce sont donc de longues journées qui attendent les participants aux COP qui tentent de se relayer au sein de leurs délégations ou de leurs constituantes. Ils disposent également de nombreux outils pour suivre la COP 21 via le web et les réseaux sociaux, ouverts à tous.

Pour suivre la COP 21

Le site officiel de la COP 21 www.cop21.gouv.fr et son compte Twitter @COP21

Le site officiel de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) et sa Newsroom où se retrouvent les webcasts en direct de la COP 21 et les dernières versions de l’accord dans la page Documents ainsi que son compte twitter @CCNUCC

D’autres comptes Twitter officiels :

@laurencetubiana Laurence Tubiana, cheffe de la délégation française à la COP 21, @LaurentFabius, Ministre Français des Affaires Etrangères et président de la COP 21, @CFigueres Christiana Figueres, présidente de la CCNUCC.

Retrouvez les décryptages des négociations climatiques par la société civile avec l’association 4D ou l’initiative PlaceTo B.

 

Autres actualités