Vous êtes ici

Café Climat sur la COP21/22

« De la COP21 à la COP22 » : retour sur le Café Climat

ClimatCOP21/COP22
ParticulierProfessionnel
Publié le 17 janvier 2017
par Mathilde VAN-EECKHOUT

L’Agence Parisienne du Climat a organisé mardi 6 décembre 2016 un Café Climat visant à présenter un bilan de la COP22 qui s’est déroulée en novembre 2016 à Marrakech.

Les intervenants invités pour le Café Climat

Yann Lesestre, spécialiste des négociations internationales sur le climat à l’association 4D a ainsi expliqué la manière dont se sont déroulées les négociations internationales sur le climat pendant la COP22. Yoann Gruson-Daniel, de l’association 4D également, a présenté le programme Our Life 21 dont l’APC est partenaire. Yann Françoise, pilote du Plan Climat Energie à la Mairie de Paris, présent à la COP22, a exposé l’action de la Ville de Paris dans la lutte contre le dérèglement climatique, ainsi que le rôle des Villes dans les négociations internationales. Un échange avec la salle a été animé par Anne Girault, directrice de l’APC.

COP21, COP22 : quelles différences ?

La COP22 a été largement moins médiatisée que la COP21 qui s’est déroulée à Paris fin 2015. En effet, l’objectif de la COP21 était d’aboutir à un accord international liant tous les pays du monde pour lutter contre le dérèglement climatique. Cet Accord de Paris a été effectivement adopté à l’issue de deux semaines de négociations : cela a constitué un événement historique. La COP22 était en revanche une COP de travail visant à  élaborer les règles d’application de cet Accord de Paris.

Bilan de la COP22

Les deux semaines de négociations ont été fortement marquées par l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, intervenue au début de la COP22, à cause de ses différentes prises de position sur la question du réchauffement climatique. Pour rappeler leur engagement dans la lutte contre le changement climatique, tous les pays du monde ont adopté « la Proclamation de Marrakech ». L’objectif était de démontrer que l’élan d’optimisme de la COP21 était toujours d’actualité.

Autres faits notables, les Etats-Unis, le Canada, le Mexique et l’Allemagne ont publié des stratégies visant à limiter drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Les « championnes pour le climat » (la négociatrice française Laurence Tubiana et la ministre de l’environnement marocaine Hakima El Haite) ont aussi lancé la plateforme « 2050 Pathways », pour rassembler Etats, collectivités et entreprises qui visent la neutralité carbone à 2050. Cette plateforme mobilise déjà :

  • 22 Etats ;
  • 15 Villes (dont Paris) et 17 Régions et Etats fédérés ;
  • 196 entreprises.

Il était prévu que les pays commencent à agir dans le cadre de l’Accord de Paris en 2020. Au vu de la vitesse de l’entrée en vigueur de l’Accord, les pays ont décidé à la COP22 d’avancer cette date à 2018. La COP24 sera donc la prochaine réunion majeure pour l’Accord de Paris. D’ici là, les Etats devront travailler sur les règles permettant de mesurer les réductions des gaz à effet de serre auxquelles ils se sont engagés. 

En savoir plus

Qu’est-ce que la COP21 ?
Direction COP22 : quelles sont les étapes ?
Le Plan Climat Energie de Paris
L’action de Paris sur le climat sur la scène internationale

Autres actualités

Salon EnerJ Meeting

08 mars 2018 Ener-J meeting

Après le succès de la 1ère édition, l’événement « prescription » est de retour et attend 2 000 décideurs de...