6ème Forum parisien de l'éco-rénovation en copropriété

31 janvier 2018 | Hôtel de Ville

Un rendez-vous exceptionnel !
50 stands • 10 conférences • conseils personnalisés

Forum Eco-rénovation 2017Je m'inscris

(inscription gratuite mais obligatoire)

Vous êtes ici

trajet domicile travail

Déplacements domicile-travail : quels enjeux et quelles tendances en Ile-de-France ?

Mobilité
ParticulierProfessionnel
Publié le 22 septembre 2016
par Paula Torrente

Que ce soit pour des motivations écologiques, sanitaires, ou de bien-être au travail, les entreprises et les territoires font évoluer leur offre de transport, pour faciliter les trajets domicile-travail. Focus sur l’état des lieux et les tendances du moment avec Eric Austruy, chargé de développement chez EM Services.

 

Avancer que la mobilité individuelle est un secteur en pleine effervescence semble aujourd’hui assez convenu. Prendre un Velib’, un Blablacar ou encore un « bus Macron » sont des pratiques somme toutes assez banales, qui existaient à peine il y a 10 ans.

En particulier, nos pratiques de déplacements domicile-travail évoluent sous les pressions conjuguées :

  • d’enjeux environnementaux et de santé publique forts (limitation de circulation dans Paris pour les véhicules les plus polluants, requalification des quais de Seine…), portés par la force publique des grandes métropoles ;
  • d’enjeux d’attractivité territoriale, cruciaux pour les collectivités plus modestes ;
  • de la qualité de vie au travail, chère aux entreprises qui veulent attirer les meilleurs profils, et de la prévention de risques ;
  • d’outils numériques bouleversant nos pratiques professionnelles et personnelles, permettant par exemple l’essor du télétravail,….

Quelques chiffres clés :

  • 2h est le temps moyen qu’un francilien emploi pour aller et revenir de son travail
  • 42% du temps de déplacement d’un francilien est dédié au trajet domicile-travail

Source : Enquête Globale Transport 2012 Ile-de-France

 

Territoires et entreprises expriment des besoins différents pour appréhender de nouveaux usages de mobilité. Par exemple, les collectivités, qui proposaient souvent une approche « par l’offre » des transports en commun, revoient leur stratégie pour répondre au mieux aux attentes des habitants.

Quant aux entreprises, les motivations qui les poussent à proposer des solutions de transport à leurs salariés sont multiples et diffèrent selon le pôle qui lance la démarche :

  • Qualité de vie au travail, productivité et attractivité de l’entreprise pour un DRH,
  • Attractivité d’un site pour un directeur immobilier,
  • Réduction des émissions de GES pour un chargé de développement durable, etc.

Comme pour les territoires, comprendre la diversité des comportements des salariés est un prérequis pour leur proposer la combinaison de services de mobilité la plus adaptée.

Des évènements tels qu’un déménagement de l’entreprise, l’arrêt momentané du réseau de transports ou encore des obligations règlementaires (les entreprises de plus de 100 salariés devront réaliser un plan de mobilité d’ici 2018) sont des situations qui peuvent tout d’un coup accélérer le changement de pratiques et de comportements, souvent ancrés pendant des années

Les entreprises ont à leur disposition une multitude de possibilités et d’offres pour faciliter le trajet domicile-travail à leurs salariés (vélib’, autolib’, autopartage, vélo à assistance électrique…). Parmi les principales tendances, nous pouvons citer :

  • Le coworking, tiers-lieux et télétravail : espaces de travail partagé. Sur Paris intra-muros il s’agit de partage d’un lieu entre des salariés souvent indépendants et provenant d’activités diversifiées et qui cherchent en général à mutualiser des compétences, alors qu’en première et deuxième couronne nous trouverons des espaces occupés par des salariés provenant en grande partie d’entreprises avec une ambiance plus « bureau ». 75% des salariés franciliens souhaiteraient pouvoir travailler en télétravail et ceux qui en ont déjà la possibilité expriment un taux de satisfaction de 96% (Sources: LBMG Worklabs).
  • Le covoiturage domicile-travail : en plein essor, surtout en première et deuxième couronne, au sein des zones d’activité. Il s’agit d’une offre de covoiturage de courte distance, qui propose des trajets récurrents, avec une grande flexibilité horaire et une communauté de covoitureurs qui reste familière. La rapidité de la mise en relation est encore plus importante que pour le covoiturage de longue distance, puisqu’il s’agit d’une demande de trajet quasiment instantanée.
  • La proposition de services aux salariés pour optimiser leurs déplacements et économiser du temps de trajet : notamment la mise à disposition de crèches ou conciergeries dans le lieu de travail, ce qui évite des déplacements additionnels à l’allée ou au retour du salarié et augmente la qualité de vie au travail.

Ce nouvel environnement de la mobilité est caractérisé par une grande richesse d’offres et donc de comportements individuels qui se diversifient, là où jusqu’à présent à peu près tout le monde prenait sa voiture ou les transports en commun pour aller travailler.

Face à cette diversité d’offres, les entreprises ont souvent besoin d’être guidées pour décider de la meilleure formule de services et pour identifier les prestataires de qualité. Elles sont également demandeuses d’outils d’aide à la décision et de la possibilité de tester de nouvelles solutions, pour être rassurées sur l’efficacité du dispositif.

Autres actualités