Vous êtes ici

In sun we trust vous aide à produire votre électricité

Aménagement durableEnergies renouvelablesCopropriété
ParticulierProfessionnelPresse
Publié le 25 janvier 2018
par Paula Torrente

Envie de passer au solaire ? Cette start-up lauréate des Grands Prix de l’Innovation 2017 propose aux particuliers de produire localement leur propre électricité, en les accompagnant gratuitement à construire leur projet. Interview avec David Callegari, fondateur.

 

Quels services propose In Sun We Trust? Comment ce service s’articule avec le cadastre solaire de la ville de Paris ?

Nous accompagnons gratuitement les particuliers ou les entreprises qui aimeraient passer à l’énergie solaire. Et ce, depuis le calcul du potentiel solaire du bâtiment, jusqu’à la définition d’un projet personnalisé et sa réalisation par un installateur de confiance.

Notre technologie de calcul de potentiel solaire repose sur le même principe que le cadastre solaire de la ville de Paris : pouvoir vérifier en quelques clics, sans faire venir qui que ce soit sur place, si cela vaut le coup ou non de pousser les démarches.

Au-delà de cette phase de pré-diagnostic, nous avons souhaité pousser la logique encore plus loin en créant un service d’accompagnement à 360°, qui écarte totalement le risque d’arnaques et permet de passer au solaire en toute sérénité.

 

D’où est née l’idée de créer cette entreprise ? A quels besoins répond-t-elle ?

Je me suis lancé en 2014 avec mon ami de lycée Nicolas dans le développement de grands parcs photovoltaïques. Nous avons réalisé peu à peu que la grande majorité du gisement solaire ne se trouvait pas au sol, mais sur les toitures. Encore fallait-il parvenir à réconcilier les Français avec le photovoltaïque, qui souffrait alors d’une mauvaise image suite au moratoire de 2010.

Pour y aider, nous avons lancé un compte Twitter dédié à l’actualité de l’énergie solaire. Celui-ci a rapidement des milliers de « followers », jusqu’à devenir une sorte de hotline informelle !  De nombreux particuliers nous interpelaient pour obtenir des conseils sur leur projet photovoltaïque. Deux questions revenaient en permanence : « ma toiture est-elle adaptée ? » et « à qui me fier pour réaliser l’installation ? ».

Il nous est alors venu l’idée de développer un service innovant pour répondre à cette demande.

 

Vous travaillez avec les professionnels des installations solaires, comment les sélectionnez-vous ?

Encore aujourd’hui, la réglementation française ne requiert aucune formation qualifiante pour la pose de panneaux solaires. Il existe bien des certifications qui permettent de mieux se repérer sur le marché, mais elles ne sont en aucun cas un gage suffisant de qualité. Les tests menés, entre autres, par UFC-Que Choisir ont bien montré les limites de ces outils.

Pour s’assurer de la fiabilité totale des installateurs référencés In Sun We Trust, nous passons les entreprises au peigne fin. Nous nous assurons qu’elles exercent depuis plus de 3 ans, nous analysons en détail leur sinistralité, et vérifions leur excellente réputation auprès des acteurs locaux ainsi que leurs anciens clients.

 

Installation de panneaux solaires © In sun we trust

 

Quels arguments peut utiliser un copropriétaire pour convaincre l’ensemble de l’immeuble de passer au solaire ?

L’aspect économique reste primordial, mais il change de nature. Il y a encore quelques années le modèle archi-dominant était la vente totale d’électricité : on vendait à EDF toute sa production sur 20 ans. Le solaire fonctionnait alors comme un placement boursier ou bancaire.

Aujourd’hui, avec l’essor de l’autoconsommation, on cherche plutôt à se protéger contre la hausse – prévisible – des prix de l’électricité. C’est une tendance lourde qui n’est pas prête de s’arrêter. L’Ademe annonce 3 % par an, d’autres acteurs tablent plutôt sur 5 %. Or avec le solaire, on bénéficie d’une électricité à coût fixe pendant 25 à 30 ans minimum !

Bien sûr, la rentabilité ne fait pas tout. Certains copropriétaires vont être plutôt sensibles à l’aspect écologique, ou encore au gain d’autonomie par rapport au réseau d’électricité. Sur notre site web, les porteurs de projets pourront trouver des arguments pour convaincre tous leurs copropriétaires.

 

Avez-vous quelques exemples d’installations solaires en milieu urbain que vous avez accompagnées / aidées à faire émerger ?

Bien sûr, et de plus  en plus. Nous pouvons compter depuis deux ans sur une croissance mensuelle de 10 % des demandes de devis. Soit plus de 1 200 projets accompagnés à ce jour sur toute la France !

 

L’autoconsommation est-elle vouée à se développer ?

Oui, tous les voyants sont au vert : l’Etat l’encourage, le prix des installations a fortement baissé, il y a une réelle demande sociale. L’idée de produire sa propre électricité, renouvelable de surcroît, est extrêmement séduisante. Et dans deux ou trois ans, le solaire sera compétitif sans subventions par rapport à l’électricité d’origine nucléaire. Ecologie ou pas, il n’y aura plus aucune excuse pour ne pas s’y mettre !

 

Autres actualités

Salon EnerJ Meeting

08 mars 2018 Ener-J meeting

Après le succès de la 1ère édition, l’événement « prescription » est de retour et attend 2 000 décideurs de...