Vous êtes ici

Candidature Paris C40

Paris candidate à la présidence d’un réseau de villes engagées pour le climat

ClimatCOP21/COP22
ParticulierProfessionnel
Publié le 02 mai 2016
par Agence Parisienne du Climat

La Maire de Paris poursuit son engagement pour faire de Paris la capitale de la lutte internationale pour le climat. Anne Hidalgo a déposé début avril sa candidature pour succéder à Eduardo Paes, Maire de Rio de Janeiro, à la présidence du C40 (Cities Climate Leadership Group).

C40, un réseau de mégapoles engagées pour le climat

C40 (Cities Climate Leadership Group) est un réseau mondial fédérant 83 mégapoles engagées dans la lutte contre le changement climatique. La population de cet ensemble équivaut à plus de 600 millions d’habitants pour un PIB représentant le quart de l’économie mondiale.

Créée en 2005 par l’ancien maire de Londres Ken Livingston, l’organisation développe des coopérations solides entre les administrations municipales à travers des échanges d’informations et de bonnes pratiques. Elle assiste également les membres dans la mise en place de politiques climatiques ambitieuses dans de nombreux domaines. Enfin, C40 effectue un travail de recherches qui se traduit par la publication régulière de rapports thématiques énumérant les actions des municipalités et mesurant leur efficacité.

Les collectivités locales au cœur de l’action climatique internationale

Depuis le milieu des années 2000, des groupements d’autorités infra-étatiques (Régions, Villes, Etats fédérés) se sont constitués et ont multiplié les accords pour démontrer leurs volontés et actions dans la lutte contre le changement climatique sur leur territoire. Ils souhaitent ainsi pousser les gouvernements nationaux à être plus ambitieux dans leurs politiques et asseoir leur position dans les négociations internationales pour le climat.

Si les Etats sont parvenus à s’entendre sur un accord universel lors de la COP21 à Paris en décembre 2015, les règles générales et grands objectifs qu’il fixe doivent être traduits concrètement au plus près des citoyens et des entreprises. Pour cela, les municipalités disposent de leviers d’action importants : de larges compétences dans le transport, dans l’urbanisme, l’énergie, les déchets, le logement, mais aussi une capacité importante à mobiliser les acteurs de leur territoire.

Les villes dans une dynamique postCOP21

Pendant la COP21, Anne Hidalgo et Michael Bloomberg, Envoyé spécial des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, ont rassemblé près d’un millier d’élus locaux du monde entier à la Mairie de Paris pour adopter la « Déclaration de Paris », énumérant des engagements ambitieux à mettre en œuvre au niveau local. Un des objectifs fixés est la réduction annuelle de 3,7 gigatonnes de gaz à effet de serre dans les zones urbaines d’ici à 2030.

Si elle est élue, Anne Hidalgo souhaite « accélérer la mobilisation des villes-mondes dans la lutte contre le dérèglement climatique » et « aider à faire entendre la voix des territoires et des métropoles dans ce domaine » (source). 

Sa candidature peut s’appuyer sur de nombreux dispositifs du Plan Climat, adopté par la Ville de Paris en 2007 et pour lequel l’Agence Parisienne du Climat participe à la mise en œuvre.

Pour en savoir plus

COP21 : focus sur l’Accord de Paris

Les voix des villes résonnent plus fort dans la lutte contre le changement climatique

Le changement climatique à Paris

 

 

Autres actualités