Vous êtes ici

Réinventer le covoiturage de proximité avec Ecov

Qualité de l'airMobilité
ParticulierProfessionnel
Publié le 13 septembre 2018
par Paula Torrente

Ecov développe des services qui permettent de faciliter, sécuriser et institutionnaliser la pratique du covoiturage de proximité, soit des trajets d’entre 5 et 30 km. Découvrez l’action de cette start-up de l’Économie Sociale et Solidaire reconnue Jeune Entreprise Innovante.

 

APC : Quel est le concept de covoiturage de proximité proposé par Ecov ?

Ecov : Notre vision du covoiturage de proximité repose sur des lignes, matérialisées par des arrêts de covoiturage installés le long de la route. L’objectif est double : se déplacer simplement et sans contrainte, un peu comme si on prenait le bus. D’ailleurs, pour nous, la voiture est un transport collectif et l’accès à la mobilité de chacun est un droit. C’est un enjeu de dignité et de réalisation de soi (accès à l’emploi, aux services, aux loisirs, à la culture…). Le covoiturage participe donc au bien-être économique, social et environnemental.

Pour nous, la voiture est un transport collectif et l’accès à la mobilité de chacun est un droit. C’est un enjeu de dignité et de réalisation de soi (accès à l’emploi, aux services, aux loisirs, à la culture…).»

Avec nos solutions, les utilisateurs partagent leurs trajets, sans réservation, notamment grâce aux panneaux lumineux connectés que nous installons le long de la route.

Panneau lumineux Covoit'ici

Panneau lumineux COVOIT’ICI /©Ecov

APC : Quels services proposez-vous et à quels besoins répondent-ils ?

Ecov : Nous proposons des services de covoiturage de proximité pour les différents besoins des territoires : COVOITGO pour les territoires les plus isolés, COVOITICI pour les zones périurbaines et rurales, et Lane pour les axes routiers plus importants.

Pour la mise en place de ces services, nous accompagnons les Autorités Organisatrices de la Mobilité des zones peu denses ou rurales dans toutes les étapes du projet. Nous participons à la conception d’une ligne de covoiturage et de ses arrêts du niveau macro (étude du potentiel de covoiturabilité) au niveau local (implantation physique sur la voirie). Nous fournissons le mobilier urbain, le logiciel d’exploitation et tout un ensemble de conseils stratégiques.

Nous proposons ainsi :

  • Un diagnostic de covoiturabilité : première évaluation du potentiel d’une ligne de covoiturage sur un territoire donné.
  • Des études plus complètes pour définir l’implantation des arrêts.

Borne COVOIT’ICI pour la Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien/ ©Ecov

APC : Combien d’usagers comptez-vous à ce jour ?

Ecov : Ecov compte environ 4000 inscrits COVOITICI et 500 pour Lane (depuis le printemps 2018). Pour COVOITGO il est difficile de communiquer un chiffre puisque le service fonctionne sans inscription.

APC : Est-ce que vos services sont aussi adaptés à l’Ile-de-France ?

Ecov : Oui, tout à fait. L’Ile-de-France est largement composée d’espaces ruraux et peu denses, dès que l’on sort de Paris et la proche couronne. Les zones denses n’ont pas besoin de nous, car elles ont déjà de nombreuses solutions avec les transports collectifs, le vélo en libre-service et les nouveaux services (scooter et trottinettes à la demande etc.). Mais nous apportons une solution pour toutes les autres, dont la densité est insuffisante pour avoir des transports collectifs de haute qualité. D’ailleurs, notre premier réseau pilote a été déployé dans le Val d’Oise et les Yvelines, et nous préparons de nouveaux déploiements.

Autres actualités