Vous êtes ici

Les voix des villes résonnent plus fort dans la lutte contre le changement climatique

Les voix des villes résonnent plus fort dans la lutte contre le changement climatique

Agence Parisienne du ClimatClimatCOP21/COP22
ParticulierProfessionnel
Publié le : 22 janvier 2016

Alors que le COP21 s’est achevée avec l’adoption de l’Accord de Paris, un accord mondial sur la gouvernance climatique adopté par 195 Etats, les villes ont obtenu la reconnaissance de leur rôle primordial dans l’action climatique.

Les autorités locales, « des pouvoirs d’actions et de solutions » mobilisés

C’est avec ces termes que la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a qualifié les villes lors de la présentation de la Déclaration de Paris aux négociateurs et aux ministres pendant la COP21. Les villes sont en effet en première ligne à la fois en responsabilité mais aussi en capacité d’action pour apporter des solutions à la problématique du changement climatique.

Force est de constater que nombreuses d’entre elles sont déjà mobilisées et impliquées dans les différents dispositifs qui assurent la visibilité des engagements des villes du monde pour le climat, tels que la Convention des Maires ou encore le Pacte des Maires, et les réseaux de villes tels que C40 Cities Climate Leadership Group (C40), Local Governments for Sustainability (ICLEI), United Cities and Local Governments (UCLG)….

En signant la Convention des Maires, les autorités locales s’engagent à atteindre (voire à dépasser) l’objectif européen de réduire de 20% les émissions de COet ce sont aujourd’hui plus de 6 600 signataires qui ont répondu à l’appel.

Paris parmi les pionniers avec son Plan Climat

Paris a engagé une politique énergétique et climatique ambitieuse dès 2007 avec l’adoption à l’unanimité par le Conseil de Paris de son Plan Climat Energie, la Ville a ainsi fait partie des premiers signataires de la Convention des Maires. En 2012, avec l’actualisation de son Plan Climat Energie, la Ville de Paris réaffirme les objectifs adoptés lors du premier Plan Climat de 2007, à savoir :

  • 75 % de réduction des émissions des gaz à effet de serre (GES) en 2050 par rapport à 2004
  • 25 % de réduction des émissions de GES du territoire en 2020 par rapport à 2004
  • 25 % de réduction des consommations énergétiques du territoire en 2020 par rapport à 2004
  • 25 % d’énergies renouvelables ou de récupération (EnR²) dans sa consommation énergétique en 2020

Et parce qu’elle continue de s’inscrire dans une démarche d’exemplarité, la Ville de Paris s’engage à atteindre les objectifs suivants à horizon 2020 pour ses propres compétences :

  • 30 % de réduction des émissions des GES en 2020 par rapport à 2004 ;
  • 30 % de réduction des consommations énergétiques en 2020 par rapport à 2004 ;
  • 30 % d’EnR² dans sa consommation énergétique en 2020.

 

Plan d’actions Lima-Paris (LPAA)

Le Plan d’Actions Lima-Paris est une initiative conjointe des présidences péruvienne et française de la COP, du Cabinet du Secrétaire général des Nations Unies et du Secrétariat de la CCNUCC.

Le Plan d’Actions vise à développer les actions et engagements des acteurs non-étatiques (villes, régions et autres entités locales, organisations internationales, société civile, peuples autochtones, femmes, jeunes, universités, et entreprises) qui contribueront à la réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre et à l’adaptation au changement climatique, avant 2020 et sur le long terme.

L’ensemble des actions proposées par les acteurs de la Société Civile sont rassemblées sur le portail NAZCA, portail des Acteurs Non-Étatiques pour l’Action Climatique (Non-state Actor Zone for Climate Action), lancé lors de la Journée de l’Action à Lima en décembre 2014.

L’Action Day de la COP21 dédié à la mobilisation des acteurs non gouvernementaux

Dans la lignée du Plan d’actions Lima-Paris, le 5 décembre 2015 avait lieu pendant la COP21 une journée spéciale, dédiée à la mobilisation des acteurs non gouvernementaux. Cette journée avait le double objectif de :

  • Mettre en valeur les engagements et initiatives les plus exemplaires pris par les acteurs non étatiques, notamment dans le cadre du « Plan d’Actions Lima-Paris » ;
  • Démontrer à travers les actions déjà menées, ce que pourrait être un monde sobre en carbone et résilient aux impacts du changement climatique en mettant en valeur des personnes qui s’engagent et des histoires  qui illustrent que l’action climat et les objectifs de développement vont de pair.

A cette occasion la Maire de Paris, Anne Hidalgo et Michael R. Bloomberg ont remis aux négociateurs et aux ministres la Déclaration de l’Hôtel de Ville de Paris, fruit de la réunion de plus de 700 maires lors de Sommet des élus locaux à l’Hôtel  de Ville de Paris.

Sommet des élus des élus locaux et la Déclaration de l’Hôtel de Ville de Paris

Un rassemblement historique de dirigeants locaux qui luttent contre les changements climatiques a été organisé le 4 décembre dernier par, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Michael R. Bloomberg, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour les Villes et les Changements climatiques, en partenariat avec les réseaux mondiaux des villes et gouvernements locaux engagés pour le climat.

Les élus locaux du monde entier présents à l’Hôtel de Ville de Paris ont adopté une déclaration les engageant à «soutenir des objectifs ambitieux en faveur du climat». Cette mobilisation sans précédent a montré le rôle historique qu’entendent jouer les villes, qui concentrent une part considérable des émissions de gaz à effet de serre mais qui ont surtout des solutions concrètes à apporter face au défi que représentent les dérèglements climatiques.

Les participants de la Déclaration ont maintenant également rejoint l’Appel de Paris où entreprises, investisseurs, villes et régions du monde entier s’engagent à dépasser le niveau d’ambition énoncé par l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

 

Toutes les vidéos pour revivre le Sommet des élus locaux

 

Prochain rendez-vous des villes au Sommet des acteurs du Climat à Nantes fin septembre 2016

À l’occasion de la COP 21, Johanna Rolland, Maire de Nantes, a annoncé la tenue de « Climate Chance », 1er sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le changement climatique, du 26 au 28 septembre 2016 à Nantes.

Un appel à contribution sera lancé du 15 janvier au 7 avril 2016 auprès de tous les acteurs non-étatiques qui souhaitent présenter et partager leurs initiatives, innovations, bilans d’actions, réflexion… pour sélectionner les communications nourrissant les ateliers. Les thématiques choisies ? Adaptation, coopération et planification territoriales, économie et emploi, forêts, transport, énergies…

Autres actualités