« Un défi citoyen ! »

Entretien avec Annie Ducol, capitaine de l’équipe «Thermophiles».

Publié le 01 Juillet 2015
par Mathilde VAN-EECKHOUT

Pour quelles raisons avez-vous décidé de participer au défi FAEP ?

A.D : L’idée de participer à ce défi m’est venue lors des discussions assidues, à la mairie du 3° arrondissement, à propos du débat sur la transition énergétique, au printemps 2013. Fortement concernée par les bouleversements climatiques, je souhaitais agir à mon niveau, sur mon compor-tement.

C’est là que je me suis tournée vers Familles A Energie Positive (FAEP), qui apporte une aide et des idées précieuses, permettant l’engagement et la responsabilisation de chacun par de simples gestes ainsi qu’une réelle économie d’énergie et respectant l’environnement.

 

Vous avez été capitaine de votre équipe. En quoi cela consistait ?

A.D : « Capitaine » est un titre qui peut sembler bien ambitieux, et j’ai moi-même hésité au début devant ce grade bien militaire…Nous avons en fait constitué une équipe à deux têtes, l’une plus scientifique et apte à répondre à toutes les questions techniques, et l’autre plus pragmatique, occupée surtout de l’organisation des réunions et des relances afin que chacun suive et rentre ses données de consommation de façon régulière.

Le fait d’être capitaine responsabilise encore plus, évidemment, car on a un rôle pédagogique et fédérateur à jouer : convaincre, relancer, encourager…et ne pas se laisser aller soi-même, donc être encore plus vigilant ! Il ne faut donc surtout pas craindre d’assumer ce rôle !

 

Comment s’est passé le défi au sein de l’équipe « thermophiles » ?

A.D : Le fait d’être une équipe et de relever un défi permet la réflexion commune, l’expression des expériences de chacun, les progrès communs, dans un esprit convivial, et même amical en ce qui concerne notre équipe, lors de soirées ou repas partagés.

Notre équipe « Thermopiles » était constituée de 8 participants, dont la moitié avaient déjà réalisé un « défi » l’année précédente, mais ont su encore, sans investissement financier particulier, progresser dans leurs résultats et réaliser des économies.

 

Une année de défi. Pour quels résultats ?

A.D : Ce « défi » de « familles à énergie positive » est très encourageant, car les résultats ainsi obtenus sont bien là : 32% d’économies réalisées en moyenne par notre équipe. Et bien sûr et surtout, au-delà des économies personnelles réalisées, la satisfaction d’avoir évité des kg de CO2.

Le Défi FAEP est donc assurément une des solutions sympathiques et solidaires, dont chacun devrait s’emparer au plus vite, donnant ainsi l’exemple d’un engagement citoyen intéressant et efficace.