Mesure du climat à Paris

Publié le 30 novembre 2016
par Mathilde VAN-EECKHOUT

Comment se mesure le changement climatique à Paris ?

Depuis 1872, observateurs et stations météorologiques enregistrent le climat à Paris. La station de Paris Montsouris offre une des plus longues séries climatologiques de France. Avec elle, Paris dispose d’observations et de données depuis 1900. Avec ces données anciennes et les stations modernes d’aujourd’hui, Il est ainsi possible de caractériser et de suivre l’évolution du climat à Paris sur de longues périodes.

Une histoire du climat

Mesurer précisément la météo sur le long terme permet de construire des modèles pour prévoir le changement climatique. Ces données climatologiques anciennes constituent une véritable histoire du climat à Paris. Elles proviennent de nombreuses sources d’information :

  • les cahiers d’observations (qui remontent à 1872),
  • les annales,
  • les actes d’académie des sciences,
  • les bulletins des commissions météorologiques départementales,
  • ou encore les extraits de journaux et de relevés manuscrits.

Station météorologique à Montsouris Paris 14e
La station Montsouris (Parc de Montsouris, Paris 14ème) enregistre sans interruption les paramètres météorologiques depuis 1872.

Ces informations concentrent des données d’observations horaires, quotidiennes ou mensuelles, de différents paramètres météorologiques :

  • la température de l’air sous abri,
  • le cumul de précipitations,
  • le vent (direction et force),
  • l’humidité de l’air,
  • la durée d’ensoleillement,
  • la pression atmosphérique, etc.

Les stations automatiques

Les scientifiques disposent aujourd’hui de stations automatiques réparties à différents endroits de la capitale. Elles mesurent :

  • la direction et la vitesse du vent,
  • la température,
  • l’humidité
  • et les précipitations.

Ces données viennent compléter les observations de Montsouris.

Où sont situées les stations automatiques ?

  • Paris, hippodrome de Longchamp. Date de mise en service : mars 2007. Cette station est l’une des dernières à être installée dans le cadre d’un déploiement national du réseau automatique de Météo-France.
  • Paris Belleville. Date de mise en service : août 1994. Cette station se situe au cœur du Parc de Belleville, dans le 20ème arrondissement de Paris.
  • Paris Tour Eiffel. Date de mise en service : décembre 1996. Cette station mesure également la direction et la vitesse du vent, la température, l’humidité, mais au cinquième étage !

Des dizaines d’observateurs à Paris et en Ile-de-France

Pour compléter les mesures automatiques sur Paris et la région parisienne, une cinquantaine d’observateurs, dont treize dans Paris, œuvrent chaque jour pour relever les cumuls de précipitations. Une petite moitié d’entre eux assure également le relevé des températures minimales et maximales quotidiennes.

A Paris, ces stations de mesures non automatisées sont implantées le plus souvent au sein des espaces verts des hôpitaux (La Pitié-Salpêtrière, Pompidou, Lariboisière…) ou dans les jardins publics de la Ville.

En savoir plus avec la brochure APC Météo France : Le changement climatique à Paris