Vous êtes ici

Fontaine d’Aligre

Fontaine d’Aligre

Habitat - collectifProjet exemplaire
Agence Parisienne du Climat
Projet : Terminé
Publié le 28 janvier 2016
par Fabrice Fouriaux

Pour faire passer la facture énergétique de la copropriété de 90.000 à 45.000 euros par an, le conseil syndical décide de faire réaliser un audit énergétique dans un premier temps et suivant les préconisations s’en dégageant, déclenche un plan de travaux dans un second temps. Au programme: isolation de la toiture terrasse, installation d’une isolation thermique par l’extérieur, changement de 400 fenêtres, et équilibrage et régulation pour le chauffage.
 

Contexte

La copropriété Fontaine d’Aligre, construction typique du début des années 1970, avant toute réglementation thermique, composée de 110 lots, voyait ses charges énergétiques augmenter d’année en année. Sur ce constat, et après avoir consulté l’Agence Parisienne du Climat (APC), le Conseil Syndical (CS) a initié la réalisation d’un audit énergétique dans un premier temps pour conduire la mise en place d’un plan de travaux directement inspiré de celui-ci dans un second temps. L’accompagnement  personnalisé de l’APC dans ce projet a permis aux copropriétaires d’obtenir les informations et conseils nécessaires à la bonne conduite de ce dernier. Cet accompagnement a permis, entre autres, de remettre le cahier des charges de l’audit énergétique pour conduire au mieux l’étude thermique. Au final le vote en assemblée générale d’un bouquet de travaux sur l’isolation des toitures terrasses, murs pignons et installation de fenêtres performantes permettra d’améliorer le confort des résidents, de réduire les consommations d’énergie et émissions de GES.

L’accompagnement  personnalisé de l’APC dans ce projet a permis aux copropriétaires d’obtenir les informations et conseils nécessaires à la bonne conduite de ce dernier

Réalisation du projet

Pour le financement des travaux, les copropriétaires ont pu bénéficier du crédit d’impôt développement durable (aujourd’hui crédit d’impôt transition énergétique) et de Certificats d’Économies d’Énergie pour l’isolation des toitures terrasses et des pignons ainsi que le remplacement de toutes les huisseries. Une aide supplémentaire a été versée au syndicat des copropriétaires, dans le cadre d’une subvention Région Île-de-France de « lutte contre la précarité énergétique ». Ce soutien financier tient compte: de l’importance des frais de chauffage, de la production d’eau chaude sanitaire, du montant des impayés et du niveau de revenus des occupants. Il reste à la charge des copropriétaires environ 60 % du total, soit 504 000€ (4 582 €/logement ou 70 €/m²). Une fiche détaillant les approches méthodologiques, techniques, financières permet d’apprécier le parcours et les enseignements à tirer de ce cas pratique.

 

Identité

  • Maître d’ouvrage : La copropriété

  • Année rénovation : 2012

  • Typologie du bâti : 1967 - 1974

  • Usage : résidentiel collectif, commerce en rez de chaussée

  • Surface totale SHON : 7237 m2

  • Zone climatique : H1a

 

Acteurs du projet

Points forts

  • Motivation du Conseil Syndical  et des copropriétaires
  • Audit énergétique
  • Accompagnement par une conseillère info énergie climat de l’APC
  • Subvention  de la Région Île-de-France.
  • Baisse des charges
  • Confort thermique accru

Fiche(s) bonne pratique: 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Télécharger le fichier PDF

Consulter aussi

La copropriété Albert

La copropriété Albert

Habitat - collectifBonne pratique
Dans un contexte d’augmentations de charges sur les postes de chauffage et d’eau chaude sanitaire principalement, mais aussi pour des raisons d’...
Lire la suite