Vous êtes ici

Un immeuble neuf à énergie positive

Un immeuble neuf à énergie positive

Habitat - collectifProjet exemplaire
Agence Parisienne du Climat
Projet : Terminé
Publié le 18 janvier 2016
par Fabrice Fouriaux

Un immeuble neuf d’habitations produisant plus d’énergie qu’il n’en consomme: preuve qu’il est possible de réunir, dès aujourd’hui, toutes les conditions pour livrer un bâtiment dont les performances énergétiques et conceptions associées seront prochainement les normes réglementaires.

Contexte

C’est dans le quartier de l’Ermitage, situé dans le 20e arrondissement de Paris que la SIEMP a souhaité livrer 8 nouveaux logements sociaux à énergie positive. C’est comme toujours en vue d’atteindre un niveau très élevé en termes de performance énergétique, qu’il a fallu intégrer différentes considérations dès la conception. C’est en conjuguant les règles imposées telles que l’urbanisme, l’implantation de la parcelle, son orientation, etc… et l’opportunité de construire un immeuble performant que ce bâtiment à énergie positive a pu voir le jour. Ce projet vient illustrer qu’il est possible de livrer des bâtiments neufs à la fois fonctionnels, harmonieux dans l’environnement urbain (ici l’esprit des villas parisiennes) tout en répondant à des niveaux de performances énergétiques exemplaires. Nous pouvons relayer ces quelques mots de Raphaël Gabrion architecte du projet : « adéquation, écoute sensible et générosité caractérisent cette petite pièce urbaine ne produisant que peu d’ombres sur son environnement ».

C’est comme toujours en vue d’atteindre un niveau très élevé en termes de performance énergétique, qu’il a fallu intégrer différentes considérations dès la conception

Réalisation du projet

Le bilan thermique indique un surplus de 4.5kWhep/m².an. Ce résultat est établi sur les 5 postes conventionnels (chauffage, Eau Chaude Sanitaire, éclairage, refroidissement et auxiliaires). C’est évidemment une prouesse qui repose sur l’excellente association d’une approche bioclimatique, réduisant à un niveau quasi incompressible la demande en énergie, avec des technologies performantes de production d’énergie d’origine renouvelable : le soleil. Ce sont les 52m² de panneaux photovoltaïques et 12m² de panneaux solaires thermiques qui permettent cet excèdent énergétique. Il n’est pas inutile de rappeler ici l’importance des acteurs principaux : les habitants des logements. En effet ce n’est pas le bâtiment, tout performant qu’il est, qui fera attention aux lumières inutiles, à la régulation de la température, aux consommations d’ECS, etc… Ces « écogestes » sont d’ailleurs valables quel que soit le type de logement que l’on occupe, à énergie positive ou pas. Le défi des Familles à Énergie Positive, dispositif co-animé par l’Agence Parisienne du Climat, vous permet d’acquérir facilement les gestes et bonnes habitudes au service : de la baisse de vos factures d’énergie et du climat !

Identité

  • Maître d’ouvrage : SIEMP

  • Année construction: 2014

  • Typologie du bâti : >2000

  • Usage : logements sociaux

  • Surface totale SHON : 524 m²

  • Zone climatique : H1a

Acteurs du projet

Points forts

  • Bâtiment à énergie positive
  • Principes bioclimatiques
  • Énergies renouvelables
  • Conformité au plan climat de Paris

 

 

Fiche(s) bonne pratique: 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Télécharger le fichier PDF

Consulter aussi

RT2012 et surélévation

RT2012 et surélévation

HABITAT - individuelHabitat - collectifBonne pratique
La question de l’extension dans le résidentiel, individuel ou collectif, répond à plusieurs exigences : créer de la surface habitable en maîtrisant...
Lire la suite