Vous êtes ici

Un immeuble de grande hauteur BBC

Métamorphose d’une tour d’immeubles pour une performance énergétique exemplaire

Projet exemplaire
Agence Parisienne du Climat
Projet : Terminé
Publié le : 28 juin 2016

Suite à la rénovation de l’immeuble, les habitants de la Tour Bois le Prêtre ont divisé par deux leurs besoins en énergie et ont gagné considérablement en confort et en surface habitable. Une des particularités du projet : la création de jardins d’hiver, pour augmenter la performance énergétique du bâtiment.

Contexte

Le projet de rénovation de la Tour Bois le Prêtre s’articule autour de l’amélioration de la performance énergétique et de l’habitabilité des 100 logements que comporte la résidence. En effet la nécessité de rénover cet immeuble, construit en 1962, haut de 50m, sur 16 niveaux composés chacun de 4 à 8 logements, commençait à se faire sentir.

Le cabinet Frédéric Druot Architecture a ainsi développé un projet visant à augmenter la surface des logements, leur luminosité ainsi que leur confort tout en réussissant la prouesse de diviser par 2 les consommations d’énergie. L’ajout d’extensions, de jardins d’hiver et de balcons a permis d’augmenter la surface hors œuvre nette de 40%.

Cette nouvelle organisation des surfaces a en outre permis d’adapter l’offre locative en créant de nouvelles typologies et configurations de logements ainsi que d’ajouter à tous les logements des surfaces de jardins d’hivers et de balcons.

Le cabinet Frédéric Druot Architecture a développé ce projet, réussissant la prouesse de diviser par 2 les consommations d’énergie

Réalisation du projet

Le nouvel arrangement des surfaces et les améliorations techniques mises en œuvre ont permis d’adapter l’offre locative en répondant aux besoins des familles par la création de nouvelles typologies et configurations de logements. La Surface Hors Œuvre Nette est ainsi passée de 8900 m² à 12460 m² offrant ainsi des appartements allant du T1 au T7. Notons que les travaux se sont déroulés en site occupé, ce qui vient ajouter un élément intéressant à ce projet et envisager le caractère reproductible de celui-ci.

La création des jardins d’hiver a permis, quasiment à lui seul, de diviser par 2 les besoins en énergie pour le chauffage de la résidence. Ce principe de construction permet de profiter des rayons solaires en les laissant entrer dans les logements tout en limitant les déperditions via l’espace tampon crée. Évidemment ces baies vitrées sont munies de rideaux et stores extérieurs afin de ne pas souffrir de la surchauffe estivale.

L’isolation des parois opaques a, quant à elle, permis d’asseoir le gain de performance énergétique et de confort. Nous pouvons ajouter que l’option rénovation de cet immeuble est revenue à plus de 2 fois moins cher que ne l’aurait été sa destruction.

Après rénovation, la tour consomme 80 kWh Ep/m².an, soit l’équivalent à un Bâtiment Basse Consommation (BBC).

La création des jardins d’hiver a permis, quasiment à lui seul, de diviser par 2 les besoins en énergie pour le chauffage de la résidence.

Identité

  • Maître d’ouvrage : Paris Habitat

  • Année de rénovation : 2010-2011

  • Typologie du bâti : 1940-1974

  • Usage : Logement social

  • Surface totale SHON : 12460m²

  • Zone climatique : H1a

Acteurs du projet

Points forts

  • Plan Climat
  • Augmentation de la SHON de 40%
  • Principe bioclimatique
  • Travaux en site occupé
  • Equerre d’Argent 2011

Fiche(s) bonne pratique: 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Télécharger le fichier PDF

Consulter aussi