Vous êtes ici

Une pépinière d’entreprises innovantes

Une pépinière d’entreprises innovantes

TERTIAIREProjet innovant
par Agence Parisienne du Climat
Projet : En projet
Publié le 19 janvier 2016
par Mathilde VAN-EECKHOUT

Hôtel d’activités Losserand : Transformation d’une ancienne sous-station EDF en pépinière d’entreprises

Contexte du projet

Située dans le périmètre du Grand Projet de Rénovation Urbaine du 14ème arrondissement, au cœur du quartier Plaisance, cette ancienne sous-station électrique datant des années 1920, a été réhabilitée après l’arrêt de son activité en 1995 suivi par quelques années de désaffection. Profitant de la disponibilité de ce bâtiment et pour redynamiser économiquement ce territoire, le maître d’ouvrage a souhaité y créer un pôle d’entreprises innovantes.

Emmanuel Saadi, architecte et maître d’œuvre de l’opération, a intégré l’approche environnementale au projet de création d’espaces de travail. Cette approche a abouti par la création de 4 plateaux de travail dotés de grands volumes et lumière naturelle.

L’installation de 45000 cellules photovoltaïques sur les vitres, permettant la production d’environ 80000 kWh d’électricité par an, fait aussi écho au fonctionnement passé de ce bâtiment.

Cette première de grande envergure a fait l’objet d’un avis technique d’expérimentation du CSTB.

Réalisation du projet 

Cette réhabilitation met en avant la possibilité de concilier urbanisme, architecture et production d’énergie à partir de sources renouvelables. Il est important de le rappeler car c’est en intégrant cette considération que d’autres projets verront le jour. Arrêtons-nous sur  les cellules photovoltaïques : leur disposition a été initiée par un travail du maître d’œuvre sur la façade en pierre meulière qui, une fois pixélisée, a conduit à cette distribution singulière des cellules sur l’ensemble du bâtiment faisant écho à la pierre dont les tons rappellent un échiquier.

Ce programme a été l’occasion de considérer l’approche environnementale du bâtiment de manière globale. Avec, entre autres, la présence d’un système de récupération d’eau de pluie de 12m3 qui alimente les chasses d’eau ainsi que l’arrosage des espaces verts. Soulignons également la végétalisation de la toiture terrasse et des édicules, contribuant à  améliorer l’inertie thermique et le confort du bâtiment tout en favorisant la biodiversité. Une pompe à chaleur réversible recycle une partie de l’air, limitant les apports d’air neuf, diminuant ainsi les dépenses énergétiques du traitement d’air. Ce mode de chauffage/rafraîchissement est parfaitement adapté aux bureaux dont l’occupation n’est pas constante (1/2 heure permet d’amener la température de l’air au niveau de confort demandé).

Identité

  • Maître d’ouvrage : Ville de Paris via la SAGI

  • Année de rénovation : 2007

  • Typologie du bâti : 1918-1939

  • Usage : Tertiaire, bureaux

  • Surface totale SHON : 7958m²

  • Zone climatique : H1a

Acteurs du projet

  • Maître d’ouvrage : SAGI

  • Maître d’œuvre : Emmanuel Saadi architecte

  • Entreprise générale du bâtiment : Campenon Bernard Construction

  • Bureau d’études thermiques : BECT

  • Fabrication des cellules photovoltaïques : Photowatt

 

Points forts

  • Valorisation architecturale

  • Démarche environnementale globale

  • Production d’énergie renouvelable

  • Végétalisation

  • Récupération d’eau pluviale

Fiche(s) bonne pratique: 

Il semble que votre navigateur ne soit pas configuré pour afficher les fichiers PDF. Télécharger Adobe Acrobat ou cliquez ici pour télécharger le fichier PDF.

Télécharger le fichier PDF

Consulter aussi