Audit et diagnostic de performance énergétique (DPE)

Hausse des prix de l’énergie, logement ancien mal isolé, systèmes de chauffage vétustes ou peu performants, type d’énergies utilisées… Autant de bonnes raisons pour engager des travaux de rénovation en logement individuel ou en copropriété. Avant cela, l’audit énergétique et architectural ou le DPE (diagnostic de performance énergétique) sont des outils précieux, d’autant qu’ils sont souvent obligatoires.

Publié le : 17 mai 2017

Le DPE : obligatoire pour vendre ou louer un logement

Pour habiter, louer ou acheter un logement, mieux vaut privilégier un habitat économe en énergie et peu émissif en termes de gaz à effet de serre. Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique), obligatoire pour une vente ou une location, répond justement à cet objectif. Il se traduit par une étiquette énergétique et GES (classe énergie) avec un code couleur bien distinctif. La classe énergétique désigne la performance énergétique et les émissions de GES du logement. Le DPE comporte également des préconisations d’amélioration permettant de repérer les travaux les plus efficaces pour économiser l’énergie et réduire la consommation énergétique du logement. Pour les copropriétés de moins de 50 lots, il permet d’anticiper l’audit énergétique.

DPE - GES
Les étiquettes énergie et GES permettent d’apprécier la performance énergétique d’un logement

Le bilan énergétique simplifié (BES) et le bilan initial de copropriété (BIC)

Plus complexe, la compréhension des consommations à l’échelle d’un bâtiment requiert un investissement du syndicat des copropriétaires. L’APC met à sa disposition des outils et accompagne les copropriétés dans la réalisation du Bilan Energétique Simplifié (BES). Cette étape permet de cerner les coûts et les dérives de consommation d’énergie et de déceler d’éventuelles anomalies ou déperditions (fuites, surconsommations, etc.). Le Bilan Initial de Copropriété (BIC) est également recommandé pour faire le point sur la gestion, l’état de santé général de la copropriété. Le BES et BIC sont des documents peu détaillés mais un préalable important. Ils nécessitent, en cas de démarche de rénovation, une expertise externe plus poussée : l’audit énergétique.

L’audit énergétique et architectural : anticiper l’avenir

L’audit énergétique est obligatoire depuis fin 2016 pour les copropriétés de plus de 50 lots et dotées d’un chauffage collectif (dans le cas contraire un DPE collectif suffit). Mais il est vivement recommandé pour les copropriétés de moins de 50 lots, pour plusieurs raisons :

  • l’audit énergétique est plus complet que le DPE et peut se substituer à lui. Le DPE n’est alors d’aucune utilité.
  • l’audit énergétique est subventionnable, notamment pour les lauréats du programme Ecorénovons Paris
  • En réalisant un audit énergétique, vous anticiper l’avenir car l’obligation pourrait bien concerner un jour les copropriétés de moins de 50 lots

De plus, l’audit énergétique et architectural est réalisé par un professionnel qui établit des scénarios hiérarchisés de travaux d’économie d’énergie ainsi que les aides financières mobilisables. Vous trouverez sur le CoachCopro une proposition de cahier des charges pour une prestation d’audit énergétique et architectural.

Un projet d’audit ou de bilan énergétique en copropriété ?

 
Les conseillers Info-Energie Climat de l’APC sont à votre disposition pour discuter de vos consommations et des pistes pour les réduire. Pour alléger votre facture tout en maintenant votre confort.