Vous êtes ici

Un automne 2020 particulièrement chaud et ensoleillé

Un automne 2020 particulièrement chaud et ensoleillé

Climat
ParticulierPresse
Publié le 20 janvier 2021
par Agence Parisienne du Climat

Cet automne est le 4e automne le plus chaud depuis 1930. Il est marqué par un pic de chaleur exceptionnel en septembre et un mois de novembre particulièrement sec, ainsi qu’un ensoleillement important.

À la différence de la climatologie, le changement climatique s’appréhende sur des périodes plus longues. C’est pourquoi dans le cadre de son partenariat avec Météo-France, l’Agence Parisienne du Climat met à disposition des Parisien·nes un bulletin climatique saisonnier. Ces éléments permettent de prendre du recul, et de comparer la saison qui vient de passer avec les moyennes des mesures des trente dernières années à Paris.

Voir le Bulletin climatique de l’automne 2020

Quelques événements marquants de l’automne 2020 à Paris

  • Un mois de septembre très doux avec un pic de chaleur tardif  exceptionnel sur trois jours consécutifs du 14 au 16 septembre ;
  • Le mois de novembre est particulièrement sec avec 73 % de déficit en eau. Il se classe au deuxième rang des mois de novembre les plus secs depuis 1947 (déficit record de 82 % en 1978). La pluviométrie automnale agrégée sur la Ville de Paris enregistre un déficit de 9 %. Elle est proche de la normale en septembre, excédentaire en octobre et sèche en novembre.
  • L’automne 2020 est le troisième automne le plus ensoleillé depuis 1991. Les données de la station du parc Montsouris montrent un excédent de 19 % d’ensoleillement. On avait relevé + 36 % d’ensoleillement en 1997 et + 40 % en 2018.
  • De juin 2019 à novembre 2020, soit dix-huit mois consécutifs, la Ville de Paris enregistre des températures moyennes mensuelles supérieures aux normales 1981-2010, inédit depuis 1930.
En météorologie, l’automne couvre les mois de septembre, octobre et novembre, c’est-à-dire la période pendant laquelle la durée du jour raccourcit et l’ensoleillement diminue.

Le 4e automne le plus chaud depuis 1930

La température moyenne automnale sur la Ville de Paris affiche un excédent de 1,6 °C au-dessus de la normale 1981-2010. L’automne 2020 se classe au 4e rang des automnes les plus chauds depuis 1930 (excédent record 2,6 °C en 2006).

De juin 2019 à septembre 2020, la station du parc Montsouris affiche des moyennes de températures maximales au-dessus des normales mensuelles.

Anomalie des températures moyennes en automne à Paris depuis 50 ans

PARIS-Montsouris (75) - Anomalie de température moyenne depuis 50 ans / © Météo-France

Un pic de chaleur tardif exceptionnel avec des températures maximales jamais relevées en septembre

Ce pic de chaleur tardif a eu lieu du 14 au 16 septembre 2020. On a relevé des températures maximales records avec 34,1 °C le 14 septembre (écart à la normale + 12,3 °C), 34,8 °C le 15 (+ 13,1 °C) et 32,3 °C le 16 (+ 10,8 °C).

Depuis, 1947, il y a seulement eu quatre autres années où l’on a observé au moins trois jours consécutifs avec plus de 30 °C à Paris. Précédemment, il y a seulement eu les 15, 16, 17 septembre 1982, les 16, 17, 18 septembre 1961, les 10, 11, 12 septembre 1959 et quatre jours du 13 au 16 en septembre 1947.

Les températures maximales observées les 14 et 15 septembre 2020 sont les plus élevées relevées aussi tardivement depuis 1947.

Changement climatique à Paris : vers des automnes plus chauds ?

À Paris, on constate une tendance claire au réchauffement depuis 1982. Les neufs automnes les plus chauds ont d’ailleurs lieu à partir de 2004. Cette saison 2020 se classe ainsi au quatrième rang des automnes les plus chauds depuis 1930.

Il est impossible d’attribuer complètement la douceur constatée de cet automne aux variations naturelles du climat, ou de la même façon aux émissions de gaz à effet de serre. En revanche, il est possible d’affirmer avec une grande confiance, que dans le contexte du changement climatique, les automnes doux seront plus fréquents à Paris et dans la Région Île-de-France d’ici la fin du siècle.

Autres actualités