Vous êtes ici

Un employé travaillant sur ordinateur

Les bons gestes pour un télétravail numériquement sobre

ConsommationClimatEconomies d'énergie
ParticulierProfessionnel
Publié le 10 juin 2020
par Agence Parisienne du Climat

Si vous ne bénéficiez pas déjà d’un accord concernant le télétravail au sein de votre entreprise, vous avez peut-être eu l’occasion de l’expérimenter ces dernières semaines. Dans de bonnes conditions, il permet d’améliorer sensiblement la qualité de vie, mais également de réduire les déplacements et donc les émissions de gaz à effet de serre ! Il ne faut toutefois pas ignorer que le numérique a un très fort impact environnemental : voici donc quelques clés pour télétravailler en le limitant !

L’impact environnemental du numérique

Contrairement aux apparences, les activités en ligne n’ont rien de dématérialisé. L’énergie consommée pour fabriquer et utiliser les équipements numériques représente un coût caché très important. Ainsi, on estime que la fabrication et l’utilisation des équipement numériques mondiaux, comprenant l’exploitation des infrastructures réseaux et des centres de traitement de données (data centers) représentent 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre chaque année. C’est un poids plus important que celui de l’ensemble du trafic aérien annuel ! Si rien n’est mis en place, cette pollution ne fera qu’augmenter et pourrait atteindre 8 % des émissions mondiales d’ici 2025.

Un salarié français émet en un an 360 kg d’équivalent CO2 à cause de son utilisation numérique (ADEME)

Des serveurs stockant de nombreuses données numériques

Nos données circulent et sont stockées dans des serveurs très énergivores - © Taylor Vick / Unsplash

Chaque donnée numérique, qu’elle corresponde à un mail, une requête web ou un téléchargement, circule à travers des millions de kilomètres de fibre optique et de câbles enfouis dans les égouts, canalisations et tubes sous-marins jusqu’à des centres de traitement de données (data centers). Selon l’ADEME, une donnée parcourt ainsi 15 000 km en moyenne. Depuis les data centers, ces données sont traitées, stockées ou réorientées vers d’autres destinations. Ces activités consomment de l’énergie et entraînent donc mécaniquement des émissions de gaz à effet de serre.

Les éco-gestes numériques à adopter en télétravail

Rassurez-vous, il est possible de diminuer votre empreinte numérique grâce à quelques gestes simples !

Pour vous connecter à internet, préférez l’utilisation du réseau local (ethernet ou wi-fi) plutôt que les données mobiles (4G), puisque l’échange de données consomme 23 fois plus d’énergie en 4G qu’en wi-fi ! Les émissions de gaz à effet de serre se font donc d’autant plus importantes.

 Navigation et recherches sur le web : limiter le trafic superflu

  • Enregistrez les sites régulièrement visités en favoris et saisissez directement dans la barre d’adresse l’adresse du site que vous souhaitez visiter. Cette habitude permet de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre.
  • Utilisez les mots-clés les plus précis possible lors de vos recherches internet, afin de gagner du temps et d’éviter la multiplication des requêtes sur les moteurs de recherche.
  • Évitez de conserver des onglets ouverts inutilement dans votre navigateur : leur actualisation automatique régulière implique du trafic de données dont on pourrait se passer ! 

Éliminer le stockage de données inutiles

  • Stockez vos données sur votre disque dur local plutôt qu’en ligne, pour alléger le recours aux serveurs des data centers.

  • Comme pour votre logement, faites un grand ménage de printemps de vos équipements numériques ! Triez vos fichiers stockés pour réduire l’énergie consommée par nos ordinateurs et serveurs.

  • Triez régulièrement votre boîte mail, cela évite que des messages inutiles ne soient conservés en masse sur des serveurs.

Le saviez-vous ? Il est possible d’exporter ses mails pour les conserver sous la forme de fichiers enregistrés sur votre disque dur. Des tutoriels pour apprendre la manipulation à réaliser avec votre messagerie sont facilement trouvables en ligne !
Tutoriel pour Outlook / Tutoriel pour Gmail

Optimiser les communications 

  • En tant que donnée numérique, un e-mail circule à travers des points éloignés du globe et a un impact sur l’environnement : 4 g de CO2 émis pour un mail standard et jusqu’à 50 g de CO2 lorsqu’il contient des pièces-jointes. Selon l’ADEME, 8 à 10 milliards de mails hors spam sont échangés chaque heure. Il est donc essentiel d’éviter les mails inutiles et d’en limiter le nombre de destinataires. Pour vous y aider, prenez l’habitude de vous poser ces questions : cet e-mail peut-il être remplacé par un bref appel ? Ai-je vraiment besoin de mettre toutes ces personnes en copie du mail que je m’apprête à envoyer ?
  • Alléger vos messages : il est essentiel de supprimer tout envoi de pièces-jointes superflues. Lorsque c’est possible, intégrez tout simplement les informations contenues dans la pièce-jointe en corps de mail. Lorsque l’envoi de pièces-jointes est indispensable, prenez le temps de quelques clics pour les compresser afin d’en réduire le poids ! Les fichiers pdf sont particulièrement volumineux et doivent être systématiquement compressés.
  • Privilégiez les conférences téléphoniques aux visioconférences. 80 % du flux total de données sur internet vient des usages de la vidéo. C’est aussi le volet qui augmente le plus rapidement. Cet usage d’internet engendre chaque année des émissions de gaz à effet de serre supérieures à celle d’un pays comme l’Espagne ! Ainsi, est-il vraiment indispensable de voir ses interlocuteurs grâce à une webcam ?

Les habitudes à prendre en dehors des plages de travail

Vos appareils peuvent consommer de l’énergie inutilement si vous ne mettez pas en place certains gestes : 

  • Éteignez votre ordinateur lors de votre pause déjeuner et à la fin de votre journée de travail : en veille, un ordinateur utilise encore 20 % à 40 % de sa consommation en marche ! 

  • Débranchez vos différents chargeurs lorsqu’ils ne sont plus utiles.

  • Éteignez vos multiprises si elles disposent d’un interrupteur. 

Pour aller plus loin

 

L’Agence Parisienne du Climat poursuit son accompagnement des citoyen·ne·s en proposant des webinaires consacrés à la transition écologique et énergétique de chacun·e. Rendez-vous sur notre page agenda.
Pour permettre aux copropriétaires d’être accompagnés dans leurs projets de rénovation énergétique, les permanences Info-Conseil sont maintenues. Prenez rendez-vous en ligne ou au 01 58 51 90 20.

Autres actualités

Aucun contenu à afficher.