Vous êtes ici

Bulletin climatique Paris printemps 2020

Printemps parisien 2020 : une douceur remarquable

Climat
Particulier
Publié le 30 juin 2020
par Agence Parisienne du Climat

Un printemps chaud et ensoleillé. Cette saison est marquée par une récurrence remarquable de situations anticycloniques protégeant le nord de la France, ce qui a pour conséquence sur Paris une première place pour l’ensoleillement depuis 1991 et la seconde place pour les températures moyenne et maximale derrière 2011.

À la différence de la climatologie, le changement climatique s’appréhende sur des périodes plus longues. C’est pourquoi dans le cadre de son partenariat avec Météo-France, l’Agence Parisienne du Climat met à disposition des Parisien·ne·s un bulletin climatique saisonnier. Ses éléments permettent de prendre du recul, et de comparer la saison qui vient de passer avec les moyennes des mesures des trente dernières années à Paris.

Quelques événements marquants du printemps 2020

  • Nouveau record d’ensoleillement avec un excédent de + 52 %.
  • Du 8 au 12 avril les températures maximales sont supérieures ou égales à 25°C. Cette série de 5 jours consécutifs est la série la plus précoce depuis 100 ans.
  • Du 6 au 13 avril, les températures minimales ne sont pas descendues en dessous de 10 °C. Cette série de 8 jours consécutifs est la série la plus précoce depuis 100 ans.
  • Le samedi 9 mai a connu des averses orageuses avec fortes précipitations. Il est tombé sur la capitale trois semaines de pluie en quelques heures et les pompiers ont été fortement sollicités. Plus de 100 éclairs ont été relevés dans le ciel au courant de la soirée.

La tendance longue au réchauffement

Il est impossible d’attribuer complètement aux variations naturelles du climat, ou de la même façon aux émissions de gaz à effet de serre, la douceur constatée de ce printemps 2020. En revanche, il est possible d’affirmer avec une grande confiance, que dans le contexte du changement climatique, les printemps doux seront plus fréquents à Paris et dans la Région Île-de-France d’ici la fin du siècle. Le printemps météorologique 2020 est le deuxième printemps le plus chaud depuis 100 ans avec une température moyenne de 13,9 °C supérieure de 2,1 °C à la normale 1981-2010. Le record de température fût atteint en 2011 où la température moyenne s’éleva à 14,4 °C soit +2,6 °C par rapport à la normale. 

PARIS-MONTSOURIS (75) - Anomalie de température moyenne

Source Météo-France

En savoir plus :

L’évolution du climat à Paris

 

Autres actualités

Vue de Paris

2019 : une année extrême

Climat
Particulier
À la différence de la météo, le changement climatique s’appréhende sur des périodes plus longues. C’est pourquoi dans le cadre de son partenariat...
Lire la suite