Vous êtes ici

Logo Sport Zéro Plastique

Sport Zéro Plastique : les clubs de sport parisiens s’engagent pour la disparition du plastique à usage unique

Consommation
ParticulierProfessionnel
Publié le 21 avril 2021
par Sandra Robert

Alors que se profilent les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et l’ambition de faire disparaitre le plastique à usage unique de la capitale à l’horizon de la même année, 10 clubs de sports parisiens, soit près de 30 000 personnes concernées, ont rejoint le projet pilote Sport Zéro Plastique lancé par l’Agence Parisienne du Climat et la Ville de Paris.

Le sport comme vecteur de diffusion des bonnes pratiques ?

Outil éducatif, porteur de valeurs de fraternité et de respect, le sport est aussi une école de solidarité et d’acceptation. Il permet de se dépasser à tous les niveaux : physiques, culturels ou encore éducatifs. Avec ses 40 millions de pratiquant·es et 16 millions de licencié·es, le monde du sport a le potentiel pour jouer un rôle moteur en faveur de la transition écologique.

Identifier les alternatives au plastique, penser au réemploi pour le matériel… autant de chantiers sur lesquels les clubs de sport peuvent faire évoluer leurs habitudes et accompagner leurs adhérents dans la mise en place de bonnes pratiques.

Un enjeu qui s’applique aussi aux 2,5 millions de manifestations sportives organisées chaque année, alors que, selon l’ADEME, une manifestation de 5 000 personnes peut générer jusqu’à 2,5 tonnes de déchets.

10 clubs parisiens engagés dans un défi unique !

Surfant sur cette ambition, Sport Zéro Plastique est un programme d’accompagnement lancé par l’Agence Parisienne du Climat et la Ville de Paris, qui propose de mettre en place des actions concrètes pour la suppression du plastique à usage unique.

Le projet s’articule autour de plusieurs actions, dont :

  • La mise en place d’un défi entre des clubs sportifs parisiens utilisant les établissements sportifs Jules Ladoumègue (Paris 19e) et Georges Carpentier (Paris 13e) et d’outils ou aménagements concrets sur ces établissements pour éviter le plastique ;
  • L’accompagnement d’un organisateur de championnat amateur pour l’aider à élaborer un plan de sortie du plastique à usage unique qui aura valeur de démonstrateur.

Les 10 clubs ayant répondu à l’appel du défi ont dès à présent commencé à travailler leur projet de réduction du plastique à usage unique qui sera mis en action sur la saison 2021-2022. Durant toute cette période, ils seront accompagnés par l’Agence Parisienne du Climat pour définir des actions ambitieuses, reproductibles et pérennisables, et pour structurer leur démarche. A travers leur expérience, les clubs deviendront les ambassadeurs de cette transition, en levant les freins et en faisant la démonstration de la faisabilité de celle-ci, avec un objectif, essaimer les bonnes pratiques à tous les clubs !

©Chloé Heinis

Joueurs de futsal, football, tennis, volley-ball, rugby ou encore ultimate, ce sont près de 30 000 personnes de tous âges, genres et milieux sociaux-culturels, qui vont bénéficier durant un an d’une sensibilisation aux enjeux du zéro plastique. Et entre esprit d’équipe et goût de la compétition, leur mobilisation pourra permettre d’accompagner leur club vers la victoire, célébrée lors d’une cérémonie de remise de prix en mai 2022.

Des soutiens solides au rendez-vous du défi

Conçu par l’Agence Parisienne du Climat, le projet bénéficie du soutien et de l’expérience terrain d’un écosystème dynamique.

Les partenaires du projet :

  • La Ville de Paris, qui porte l’ambition de supprimer le plastique à usage unique à l’horizon 2024 sur le territoire ;
  • La Mairie d’Arrondissement du 19e et la Mairie d’Arrondissement du 13e qui accompagnent la mobilisation locale ;
  • L’ADEME, l’agence de la transition écologique qui accompagne de nombreux projets de réduction des déchets en France ;
  • MAIF, acteur engagé de longue date pour un sport respectueux de l’environnement, notamment à travers le programme Sport Planète.

Les soutiens du projet :

  • Le Comité Olympique et Sportif de Paris, qui fédère 50 comités sportifs, rassemble environ 2 000 associations et près de 300 000 licencié·es.
  • La Recyclerie Sportive, le spécialiste du réemploi dans le sport ;
  • La Fédération Française de Tennis, engagée dans une politique de développement durable depuis 2008 ;
  • Eau de Paris, la première entreprise publique d’eau en France et la garante de la qualité de l’eau à Paris ;
  • Surfrider Europe, une association profondément engagée pour la défense des océans, des lacs et des cours d’eau ;
  • SV Planète, une association qui milite pour des évènements sportifs plus respectueux de l’environnement physique et humain ;
  • Une bouteille à la Mer, un projet mené par 10 sportif·ves de haut-niveau pour alerter sur la présence massive des déchets dans les milieux naturels ;
  • L’ANESTAPS, Association Nationale des Étudiants en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, représente plus de 100 000 jeunes dans le champ du sport et de l’animation. Elle s’est munie d’une politique environnementale ambitieuse.

Ce travail collaboratif des acteurs engagés en faveur de la réduction du plastique va permettre au projet de s’appuyer sur des retours d’expérience et des initiatives inspirantes déjà mises en place dans le secteur du sport professionnel.

Une connaissance du terrain notamment utile pour identifier les outils concrets nécessaires pour aider les clubs et les établissements sportifs dans leur transition et optimiser leur déploiement.

Diffuser les bonnes pratiques auprès de tous et toutes pour changer d’échelle

Au-delà des clubs engagés dans le défi, l’enjeu du projet Sport Zéro Plastique est de sensibiliser et diffuser des bonnes pratiques auprès d’un maximum d’acteur·rices de terrain pour faire de la réduction du plastique dans le milieu sportif une réalité à Paris.

A l’issu de ce défi, un guide regroupant l’ensemble des actions menées par les clubs sera édité afin d’essaimer les bonnes pratiques et d’inspirer le sport amateur dans la mise en place de pratiques plus vertueuses. L’objectif : que ces bonnes idées soient reprises, démultipliées, améliorées à plus grande échelle afin d’accélérer la transition écologique.

Ce défi souhaite faire la preuve qu’au stade et sur le terrain, agir pour le climat de façon efficace est possible en s’amusant, et encore plus lorsqu’on s’y met en équipe !

 

Suivez l’actualité du projet et découvrez des conseils pratiques et réplicables sur sportzeroplastique.fr

 

Autres actualités