Vous êtes ici

Photo des Calanques

Des vacances éthiques et durables

MobilitéConsommationClimat
Particulier
Publié le 16 Juillet 2019
par Agence Parisienne du Climat

Pour profiter de ce moment privilégié, seul.e ou à plusieurs, en respectant les populations locales et l’environnement, l’Agence Parisienne du Climat vous propose quelques conseils pour être un touriste éco-responsable !

Le tourisme, toujours plus important 

Pour différentes raisons nous adorons voyager, mais nous ne sommes pas les seuls ; avec l’amélioration du cadre de vie d’une partie importante de la population mondiale et le développement d’une offre de tourisme low cost, le nombre de touristes à parcourir le monde a augmenté de façon exponentielle.

En 1950 on comptait dans le monde 25 000 touristes, en 2015 on en comptabilise 1 186 000 000. Ils devraient atteindre 1,6 milliards en 2020 !* 

*Sources : QQf « des vacances au kilomètre » & Globe-trotting.com

Le transport

Le transport est l’une des principales causes de pollution lorsque l’on voyage. En particulier depuis que l’avion est devenu un moyen de transport rapide et peu cher comparé aux trains, autocars et à la voiture. Or, l’avion est le moyen de transport le moins écologique, avec des émissions de 360g à 400g d’équivalent CO2 par personne et par kilomètre ce qui représente 4 fois plus que l’autobus. En sachant qu’en 2017 plus de 4 milliards de personnes ont pris l’avion, cela fait beaucoup de gaz à effet de serre et de gaz toxiques dans l’air !

Mais la voiture n’est pas en reste, on estime que depuis 2010 plus d’1 milliard de voitures circulent sur Terre. Ces voitures émettent des GES (Gaz à Effet de Serre) qui réchauffent le climat, mais aussi des particules fines qui ont des effets néfastes sur la qualité de l’air et la santé.

Saviez-vous qu’un aller-retour Paris-New York émet 1 tonne de CO2 ? C’est l’équivalent de la consommation annuelle en chauffage du domicile d’une personne en France.*

Les mentalités évoluent d’ailleurs dans le bon sens. Selon une étude Elabe/BFMTV menée en juin 2019, plus des deux tiers des français sont favorables à l’interdiction des vols en avion à l’intérieur de la France métropolitaine lorsque le trajet peut être assuré dans un temps équivalent ou inférieur par une ligne de train existante.

Vous aussi, apprenez à voyager autrement et essayez de moins prendre l’avion et la voiture pendant vos vacances !

*Source : QQF « des vacances au kilomètre »

La France quel beau pays

Pour moins prendre les transports longue distance comme l’avion et la voiture, on peut déjà commencer par voyager plus près. Saviez-vous que depuis 30 ans la France est la première destination touristique du monde ? De plus, sur les ¾ de Français qui partent en vacances, plus de la moitié voyagent en France, pourquoi pas vous ?

N’hésitez pas à (re)découvrir votre pays, ses merveilleux paysages et son patrimoine historique incroyable.

Parmi les sites magnifiques à visiter : les carrières d’ocres du Rustrel dans le Vaucluse (première photo), la dune du Pilat, les falaises d’Etretat, le canal du Midi, les calanques de Cassis, la Camargue (seconde photo), les volcans d’Auvergne…

Photo des carrières d'ocres de RustrelPhoto de flamants rose en Camargue

Des actions concrètes pour voyager éthique et éco-responsable !

Autour du transport :

  • Pensez au vélo, c’est un très bon moyen de découvrir une région et c’est bon pour la santé. En plus, rouler à vélo permettrait d’économiser 650 kg d’équivalent CO2 par personne ;
  • Préférez les modes de transport partagés émettant peu de CO2. En tête de liste : le train puis l’autocar ;
  • Si vous partez seul.e ou en petit groupe, faites du covoiturage, vous ferez des heureux et des économies tout en diminuant votre empreinte carbone ;
  • En voiture, limitez l’usage de la climatisation, qui augmente de 15 à 20% votre consommation de carburant et adoptez l’éco-conduite qui peut vous permettre d’économiser jusqu’à 40% de carburant !
  • Si vous devez vraiment prendre l’avion, préférez un vol sans escale (un avion émet beaucoup de GES et de gaz dangereux aux phases d’atterrissage et décollage), en classe économique et une compagnie aérienne émettant moins de CO(voir le rapport Atmosfair Airline Index -AAI- 2018 qui classe les compagnies aériennes selon leurs émissions de GES) ;
  • Si vous voulez calculer l’empreinte carbone de votre vol, rendez-vous sur les sites de GoodPlanet ou celui de MyClimate.
Saviez-vous que si on rapporte les émissions de CO2 des différents modes de déplacement par heure de transport, l’avion est 13 fois plus polluant que la voiture et 160 fois plus polluant qu’un trajet en train. 

Sur place :

  • Privilégiez les produits locaux, que ce soit pour votre alimentation ou vos souvenirs, cela limite le transport de vos aliments et produits, vous découvrez la culture et l’artisanat du pays et surtout c’est un moyen de faire bénéficier les populations locales des revenus générés par le tourisme.
  • La mer est le lieu de vacances préféré des français, mais les enfants aiment aussi la nature, alors faites leur découvrir en visitant des parcs naturels, apprenez-leur ce qu’est la biodiversité et à respecter l’environnement !
  • Si vous avez l’habitude de passer par des tour-opérateurs vous pouvez faire appel à des guides locaux ou encore à de petites agences.
  • Attention, dans certains pays il est possible d’acheter ou de manger des espèces protégées comme les tortures et les perroquets, ne cautionnez pas ces pratiques qui alimentent la chasse ou le braconnage de ces animaux.
  • Soyez vigilants lors de faire le choix de votre crème solaire, préférez une marque sans particules polluantes pour préserver les coraux et la faune aquatique. De plus, n’utilisez pas d’huile car elle créée une couche sur l’eau qui diminue la photosynthèse.
Chaque année ce sont 4 000 à 6 000 tonnes de crèmes solaires qui se retrouvent dans les océans.*

*Source : QQF « Ces 5 faux-amis de vacances que l’on doit remplacer »

Pendant vos balades :

  • Pensez à prendre un sac plastique avec vous pour y jeter vos déchets (mégots, emballages, détritus…) ;
  • Essayez au maximum de rester sur les sentiers afin de ne pas dérangez pas les animaux ;
  • Évitez de nourrir les animaux, sinon, comme c’est le cas des singes en Inde, ils s’habituent à être nourris par les hommes ce qui les conduit à devenir agressifs et voleurs ;
  • Évitez également de rapportez des fleurs, des plantes, des coraux, des pierres ou du sable, ils sont indispensables à l’équilibre de l’écosystème dans lequel ils se trouvent.

Respectez les animaux, ce sont des êtres vivants :

  • Touchez avec les yeux, ne caressez pas les animaux sauvages, surtout les bébés, ils risquent de ne plus être reconnus par leur mère et donc de finir abandonnés.
  • Les animaux ne sont pas des attractions, évitez de vous rendre dans les delphinariums ou de participer aux séances de balades à dos d’éléphants ou de câlins avec les lions. Ils sont souvent maltraités, y participer c’est alors entretenir cette maltraitance animale.

Pour votre logement de vacances :

  • Il existe des lieux responsables et certifiés n’hésitez pas à frapper à leur porte.
  • Vous pouvez aussi vous rendre directement chez l’habitant grâce au woofing (vous vous initiez aux savoir-faire et aux modes de vie biologiques, en aidant un agriculteur ou un particulier qui vous offrent le gîte et le couvert).
  • Testez le couchsurfing (vous séjournez chez l’habitant qui vous servira de guide et vous permettra de découvrir de façon originale votre lieu de vacances), pour une immersion totale dans la culture du pays.

Logo CouchsurfingLogo EcogîteLogo Accueil paysanLogo Woofinglogo gîte panda

Quelques exemples de certifications pour votre location de vacances.

Essayer le slow travel

Le slow travel (tourisme lent) est une nouvelle doctrine du mouvement slow. L’idée est de respecter l’environnement, en limitant nos émissions de CO2 en vacances (prendre des transports bas carbone, ou zéro carbone comme le vélo, manger local…) mais aussi de voyager moins vite et de prendre le temps de découvrir la culture d’une région et la population locale.  

Partir chez soi 

Vous ne pouvez ou ne voulez pas quitter votre chère ville pendant les vacances ? Découvrez nos bons plans pour profiter de l’été à Paris !

Autres actualités