Les “Plans Climat” et politiques climat-énergie

Le Plan Climat Air Energie de Paris est la politique de lutte contre le changement climatique initiée par la Mairie de Paris en 2007. Riche de 500 mesures, c’est un plan d’action stratégique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et adapter le territoire aux évolutions du climat. 

Hôtel de Ville de Paris
© Marc Verhille / Mairie de Paris

Le Plan Climat Air Energie : une stratégie globale pour le climat à Paris

Paris, un lieu d’émissions et de vulnérabilités

A savoir
80%

Les villes sont au cœur de l’enjeu du réchauffement climatique. Par leurs activités et la concentration importante de population elles produisent 80% des émissions de gaz à effet de serre (GES).

D’après son bilan carbone 2018, les émissions locales parisiennes annuelles s’élèvent à 5,5 millions de tonnes d’équivalent CO2, principalement liées au bâtiment (2 Mt pour le tertiaire, 1,9 Mt pour le résidentiel) et aux transports (1,2 Mt pour les déplacements intra-muros). La note grimpe lorsque l’on considère l’ensemble des émissions liées aux activités des Parisiennes et Parisiens : l’empreinte carbone s’élevait ainsi à 22,7 Mt CO2.eq, boostée par l’avion (7,6 Mt), l’alimentation (3,9 Mt) et le transport routier hors Paris (3 Mt).

Par ailleurs, Paris concentre plusieurs vulnérabilités face au changement climatique. Elle est particulièrement sensible aux vagues de chaleur en raison du phénomène d’îlot de chaleur urbain et de l’inadaptation de nombreux bâtiments, et aux inondations par ruissellement en raison de l’imperméabilité de ses sols. Sans oublier le risque de surcharge du réseau électrique en cas de recours massif à la climatisation, de perturbation des transports en cas de crue, au tarissement de la ressource en eau ou aux risques pesant sur la biodiversité.

Une ville pionnière

Les villes sont aussi en première ligne face aux dérèglements du climat. Mais du fait de leurs compétences, les villes ont aussi une marge de manœuvre importante pour faire baisser les émissions de GES et adapter leur territoire au changement climatique. Agir pour le climat est à la fois un défi et une opportunité pour préparer la ville de demain.

La Ville de Paris a été pionnière en la matière en décidant en 2005 d’élaborer un Plan Climat Énergie Territorial (PCET).

Adopté en 2007 à l’unanimité par le Conseil de Paris, c’est une politique de développement durable qui a pour objectif d’intégrer l’enjeu de lutte contre le changement climatique dans la plupart des domaines d’action de la Ville, et de créer une véritable dynamique de démocratie participative, pour que tous les acteurs du territoire engagent leur transition écologique. Ce document a été complété en 2015 par une stratégie pour adapter Paris aux effets du dérèglement climatique.

Paris porte cette ambition sur la scène internationale. Le 4 décembre 2015, lors de la COP21, la Mairie de Paris a organisé un sommet rassemblant 1 000 élus locaux du monde entier pour exercer une pression positive sur les négociations qui ont abouti à l’Accord de Paris. En 2016, la maire de Paris a été élue présidente du C40, un réseau qui réunit les plus grandes métropoles mondiales engagées pour le climat.

En 2018, la Ville de Paris ouvre une nouvelle page de ses politiques climat-énergie à travers l’adoption de son nouveau Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Ce document trace la voie vers une capitale neutre en carbone et résiliente à l’horizon 2050, pour limiter l’élévation de la température moyenne mondiale à +1,5 °C d’ici 2100, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris. Un plan qui a été primé lors de la COP de Glasgow en 2021.

Il est actuellement en cours de révision, un quatrième construite autour du triptyque « plus vite, plus locale et plus juste » doit voir le jour en 2024.

Trois temporalités vers la neutralité carbone

Le nouveau Plan Climat Energie de Paris décline des objectifs aux horizons 2020, 2030 pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

2020 : accélérer pour répondre à l’urgence de la transition énergétique

Le Plan Climat actuellement en vigueur a pour objectif de réduire de 25% les émissions et les consommations énergétiques de Paris et d’avoir 25% d’énergies renouvelables dans la consommation d’ici 2020 par rapport à 2004.

Pour atteindre ces objectifs, Paris engagera des actions d’accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, d’approvisionnement en énergies renouvelables, et en développant des outils innovants de financement de la transition écologique de son territoire.

2020-2030 : la décennie de l’ambition

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050, cette décennie 2020-2030 est décisive. D’ici 2030, Paris se donne notamment pour objectifs :

  • De réduire de 50% les émissions locales de gaz à effet de serre par rapport à 2004,
  • De favoriser la réduction de 40% de l’empreinte carbone du territoire par rapport à 2004,
  • De réduire de 35% la consommation d’énergie sur le territoire par rapport à 2004,
  • D’atteindre 45% d’énergies renouvelables dans la consommation dont 10% produites localement,
  • De se passer des carburants fossiles et du fioul domestique,
  • De respecter les recommandations de l’OMS sur la qualité de l’air,
  • De garantir un cadre de vie agréable et adapté au climat pour tous les Parisiens.
2050 : une feuille de route pour faire de Paris une ville neutre en carbone et 100% énergies renouvelables

C’est aujourd’hui que la société de demain se prépare. À travers ce nouveau Plan Climat, la Ville de Paris propose des choix stratégiques à long terme qui envoient un signal fort aux Parisiens et aux acteurs économiques et qui leur permettent de préparer leur propre transition écologique.

Dans l’esprit de l’Accord de Paris adopté lors de la COP21, la Ville de Paris se donne pour objectifs à l’horizon 2050 :

  • De devenir un territoire à zéro émission de gaz à effet de serre intra-muros,
  • De favoriser la réduction de 80% de l’empreinte carbone du territoire par rapport à 2004, en compensant les émissions résiduelles pour atteindre le zéro carbone net du territoire parisien,
  • De réduire de 50% la consommation énergétique du territoire par rapport à 2004,
  • 100% d’énergies renouvelables et de récupération dans la consommation, dont 20% produites localement,
  • D’assurer la résilience climatique de Paris en conduisant une transition écologique socialement juste. 

Les mesures emblématiques du nouveau Plan Climat

Ces objectifs se déclinent en quelques 500 mesures, dont 70 relèvent directement de l’action de la Ville de Paris. 40 relèvent du plaidoyer, pour inciter l’Etat et les pouvoirs publics à prendre les mesures nécessaires. Les actions restantes relèvent d’une action partenariale entre la Ville et les parties prenantes parisiennes (citoyens, acteurs économiques et institutionnels) et des territoires alentours.

Énergies
  • 20% d’énergies renouvelables produites localement en 2050
  • Créer des coopérations entre territoires pour atteindre 100% de renouvelables dans la consommation énergétique
  • La mise en place d’un service public de la donnée énergétique piloté par l’Agence Parisienne du Climat, pour profiter des nouvelles possibilités de la révolution numérique au service de la transition énergétique.
  • Soutien à la création de coopératives citoyennes d’énergies renouvelables qui portent des projets de centrales photovoltaïques.
Bâtiments
  • L’éco-rénovation d’1 million de logements et plus de 50 millions de m² dans le tertiaire parisien, dans l’objectif de rénover à 100% le parc bâti existant à un niveau très basse consommation d’ici 2050,
  • 100% des bâtiments neufs construits dans Paris seront bas-carbone et à énergie positive,
  • La création d’éco-quartiers neutres en carbone et résilients, à commencer par Saint-Vincent de Paul.
Mobilités
  • Objectif zéro véhicule diesel en 2024 et zéro véhicule essence en 2030 à Paris, pour réduire les émissions de GES et améliorer la qualité de l’air,
  • Le développement d’infrastructures pour un Paris 100% cyclable dès 2020,
  • Disposer de transports en commun décarbonés d’ici 2025, et développement de lignes de bus électriques à haut niveau de service,
  • La transformation du boulevard périphérique et des autoroutes métropolitaines en lien avec les élus du Grand Paris.
Alimentation
  • Promotion du régime « flexitarien » d’ici 2050 en diminuant la consommation de viande pour limiter l’empreinte carbone des assiettes des Parisiens,
  • 20% de surfaces agricoles utiles d’Île-de-France biologiques en 2030,
Adaptation et qualité du cadre de vie
  • Développement des rues apaisées et végétalisées, dans tous les arrondissements, d’ici 2020,
  • Atteindre 40% du territoire en surfaces perméables et végétalisées d’ici 2050.
Déchets

Recycler 100% des déchets d’ici 2050, notamment grâce à la pose de 1000 stations Trilib’ et la généralisation de la collecte des déchets alimentaires d’ici 2020.

Finance

Étudier la faisabilité d’une plateforme locale de compensation carbone de Paris

Un plan d’action transversal et thématique

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, tous les acteurs du territoire doivent être contributeurs et la Ville de Paris doit intégrer l’enjeu climatique dans les différentes politiques qu’elle mène.

  • © Camille Leplay / giboulees.com / Ville de Paris
    3 min
    • Climat

    Révision du Plan Climat : participez à la consultation !

    La Ville de Paris a lancé cette année la révision de son Plan Climat. Ce long processus, qui doit s’achever…

Certains documents qui produisent des effets juridiques, comme le Plan local d’urbanisme, doivent prendre en compte le Plan Climat. D’autres plans d’actions sectoriels (Plan vélo, Plan Compost, Plan Alimentation Durable, etc.) se rattachent, dans leur finalité, au Plan Climat.

  • Panorama de la ville de Paris et seine vue de la tour Eiffel © Arkna_Adobe Stock
    9 min
    • Climat

    Le PLU bioclimatique voté au Conseil de Paris : ce qu’il faut retenir

    Alors que le projet de Plan Local d’Urbanisme bioclimatique a été voté au Conseil de Paris, cet article revient sur…

  • Préserver la ressource en eau à Paris ©Anton Maltsev/Adobe Stock
    10 min
    • Sobriété énergétique

    Plan Eau : préserver la ressource en eau à Paris, des solutions collectives et individuelles

    Alors que la France a traversé une période de sécheresse intense en 2022, qui risque de se reproduire en 2023,…

  • Géothermie © franco ricci/Adobe Stock
    5 min
    • Energies renouvelables

    Décryptage : un plan d’action pour développer la géothermie en France

    Le 2 avril 2023, Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique, a présenté un plan d’action pour accélérer le développement de…

  • 12 min
    • Climat

    Plans canicules et Paris : quels dispositifs pour les plus fragiles ?

    Le changement climatique nous mène vers des étés de plus en plus chauds qui seront frappés sévèrement par les canicules.