Rénover mon appartement

Il est possible d’améliorer votre logement par des travaux en parties privatives : changer vos fenêtres, votre chaudière, vos radiateurs, isoler les murs etc.

Pourquoi éco-rénover ?

Les bénéfices de l’éco-rénovation sont nombreux. Éco-rénover c’est :

Se faire accompagner par l’Agence Parisienne du Climat

Pour vous accompagner dans vos travaux individuels, les conseillères et conseillers France Rénov’ de l’Agence Parisienne du Climat apportent aux Parisiennes et Parisiens des informations et des conseils sur les questions énergétiques et climatiques. 

Logo Espace Conseil France Rénov
Logo Espace Conseil France Rénov

En tant qu’Espace France Rénov’, l’Agence Parisienne du Climat vous conseille pour réduire votre facture énergétique, améliorer le DPE de votre logement, connaître les aides et les financements auxquels vous avez droit pour la rénovation de votre logement.  

Que vous soyez propriétaire occupant, bailleur ou locataire, la conseillère ou le conseiller pourra vous aiguiller sur les démarches possibles en fonction de votre situation. Lorsque des travaux sont envisagés, plusieurs étapes sont nécessaires avant la réalisation des travaux :

Réaliser un DPE et / ou un audit énergétique

La réalisation d’un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est obligatoire en cas de mise en location ou de vente. Ce DPE peut servir de base au conseil afin d’évaluer les besoins en travaux et les solutions à privilégier selon vos contraintes. Dans certains cas, la réalisation d’un audit énergétique pourra vous être conseillé.

Le conseil sera l’occasion d’analyser le DPE et d’affiner les solutions qui y sont proposées.

Choisir des entreprises qualifiées

Les demandes d’aides financières exigent la réalisation des travaux par une entreprise qualifiée Reconnue Garante de l’environnement (RGE). Des conseils vous seront apportés pour choisir l’entreprise, analyser et comparer les devis, vérifier leur contenu.

Connaître les aides financières pour rénover mon logement

L’obtention d’aides financières obéit à des critères techniques et/ou de ressources. La conseillère ou le conseiller pourra vous détailler ces différents critères en fonction de votre situation de propriété, de vos ressources et des travaux envisagés.

Guides des aides financières 2024

Vous souhaitez obtenir des conseils ?

  1. Étape 1 : inscrivez-vous via le formulaire sur cette page.
  2. Étape 2 : une conseillère ou un conseiller France Renov’ vous recontacte par mail.
  3. Étape 2 : En cas de besoin, un rendez-vous téléphonique vous sera proposé.

Connaître les aides financières pour mon logement

Les aides financières peuvent se diviser en deux catégories : les aides finançant des travaux en partie privative (à l’échelle du logement) et celles finançant des travaux de copropriété. Aujourd’hui, les travaux les plus subventionnés sont les projets de rénovation énergétique en copropriété, car ils permettent les meilleurs résultats en termes de performance énergétique.

Les aides pour rénover son logement se divisent en deux types :

Rénover son logement : les aides à la rénovation globale

L’aide MaPrimeRénov’ Parcours accompagné

Cette aide vous permet de bénéficier d’un accompagnement tout au long de votre projet de rénovation ambitieuse et de bénéficier d’une aide financière conséquente. Elle est cumulable avec l’éco-prêt à Taux Zéro.

Question
Quelles conditions pour être éligible ?
Réponse

Ces aides peuvent bénéficier :

  • aux propriétaires occupants, usufruitiers ou titulaires d’un droit d’usage et d’occupation (y compris viager), 
  • aux propriétaires preneurs d’un bail emphytéotique ou d’un bail à construction, 
  • aux propriétaires en indivision, 
  • aux propriétaires occupants en vertu d’une convention d’occupation à titre gratuit,
  • aux propriétaires bailleurs aux revenus intermédiaires ou supérieurs,
  • à partir du 1er juillet 2024, à tous les propriétaires bailleurs.

Le logement où sont effectués les travaux doit être occupé à titre de résidence principale et construit depuis au moins 15 ans. Le propriétaire doit être accompagné par un Accompagnateur Rénov’. Il doit réaliser des travaux :

  1. permettant un gain de 2 classes énergétiques sur le DPE ;
  2. incluant au moins 2 gestes d’isolation (toiture, fenêtre/menuiserie, sols, murs).

Ces travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » et respecter des critères techniques de performance définis par l’Anah.

Quel montant ?

Plafonds des dépenses éligiblesMénages aux revenus très modestesMénages aux revenus modestesMénages aux revenus intermédiairesménages aux revenus supérieurs
Gain de 2 classes40 000 € (HT)80 % (HT)60 % (HT)45 % (HT)30 % (HT)
Gain de 3 classes55 000 € (HT)80 % (HT)60 % (HT)50 % (HT)35 % (HT)
Gain de 4 classes ou plus70 000 € (HT)80 % (HT)60 % (HT)50 % (HT)35 % (HT)
Écrêtement (TTC)100 %80 %60 %40 %
MONTANT DES PRIMES EN FONCTION DES TRAVAUX RÉALISÉS

Une bonification des aides est prévue en cas de sortie de passoire thermique à hauteur de 10 % du montant HT des travaux éligibles.

Si vos revenus sont modestes et très modestes, vous pouvez bénéficier d’une avance à hauteur de 70 % du montant de la prime.

Question
Comment en faire la demande ?
Réponse

Les aides MaPrimeRénov’ doivent être demandées avant le lancement des travaux. Le versement s’effectue après la fin des travaux.

Voici les étapes à suivre :

  1. Vous orienter vers un Accompagnateur Rénov’. Il réalise un audit énergétique et vous accompagne pour définir le projet de travaux ;
  2. Choisir des entreprises RGE, de préférence en ayant fait réaliser plusieurs devis pour pouvoir les comparer ;
  3. Créer un compte sur le site de l’Anah et y déposer ses pièces justificatives ;
  4. Attendre la notification du montant de subvention mobilisable ;
  5. Lancer la réalisation des travaux ;
  6. A la fin des travaux, demander le versement de l’aide via votre compte en ligne, en transmettant la facture.

L’éco-prêt à taux zéro individuel

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer le reste à charge des travaux de rénovation énergétique éligibles à MaPrimeRénov’.

Question
Quelles conditions pour être éligible ?
Réponse
  • Les propriétaires occupants ou bailleurs et les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés peuvent contracter ce type de prêt.
  • Le logement où sont réalisés les travaux doit être déclaré comme résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans.
  • Les travaux réalisés doivent permettre une amélioration de la performance énergétique du logement et être réalisés par une entreprise RGE.
  • Sauf recours à un éco-prêt à taux zéro complémentaire, un seul éco-prêt à taux zéro individuel peut être accordé par logement.
Question
Quel montant ?
Réponse

Le montant de l’éco-prêt à taux zéro est égal au montant des dépenses éligibles, dans la limite des plafonds.

ACTION SEULE2 TRAVAUX3 TRAVAUX OU PLUSPRIME RÉNOVPERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE GLOBALEASSAINISSEMENT NON COLLECTIF
15 000 € (7 000 € pour les parois vitrées)25 000 €30 000 €50 000 €50 000 €10 000 €
MONTANT MAXIMAL DE L’ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO PAR LOGEMENT

La durée du remboursement ne peut pas dépasser 15 ans et 20 ans pour l’éco-prêt à taux zéro « performance énergétique globale ».

Question
Comment en faire la demande ?
Réponse

Pour contracter un éco-prêt à taux zéro, il faudra vous rapprocher d’une des banques ayant signé une convention avec l’État pour pouvoir proposer ce prêt.

Le dispositif Loc’Avantages

Loc’Avantages est un dispositif de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) qui permet aux propriétaires de louer leur logement à des locataires aux ressources modestes, à un niveau de loyer abordable, tout en bénéficiant d’avantages.

Question
Quelles conditions pour être éligible ?
Réponse

Pour en bénéficier, il faut louer son logement et s’engager à conventionner ce logement avec l’Anah pour une durée de 6 ans. Le logement est alors loué à titre de résidence principale à un niveau de loyer encadré et à des locataires sous conditions de ressources.

Les aides mobilisables peuvent financer des travaux de rénovation d’un logement dégradé ou insalubre, de mise en sécurité, d’autonomie de la personne et/ou de rénovation énergétique.

Pour faire subventionner des travaux de rénovation énergétique, il faut que ces derniers permettent un gain énergétique d’au moins 35 % et l’atteinte de l’étiquette D à minima.

Question
Quel montant ?
Réponse
  • La réduction d’impôts dont bénéficie les propriétaires bailleurs peut s’étendre de 15% à 65%. Elle est calculée selon le niveau de loyer pratiqué et le recours éventuel à un dispositif d’intermédiation locative.
  • Les travaux de rénovation énergétique peuvent être subventionnés à hauteur de 25% du montant HT des coûts de travaux pour un maximum de 750 €/m², dans la limite de 80 m².
  • Des primes peuvent également être mobilisées selon les modalités de mise en location.
Question
Comment en faire la demande ?
Réponse

Pour intégrer le dispositif, il faudra déposer votre dossier sur la plateforme dédiée de l’Anah.

Rénover son logement : les aides « poste par poste »

Les aides MaPrimeRénov’

Les aides MaPrimeRénov’ sont versées par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) pour inciter à la rénovation énergétique des logements.

Elles sont cumulables avec les Certificats d’Économie d’Énergie et l’Éco-prêt à taux zéro.

Question
Quelles conditions pour être éligible ?
Réponse

Ces aides peuvent bénéficier aux propriétaires occupants, propriétaires bailleurs, usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’occupation (y compris viager), preneurs d’un bail emphytéotique ou d’un bail à construction, propriétaires en indivision, propriétaires occupants en vertu d’une convention d’occupation à titre gratuit.

Le logement où sont effectués les travaux doit être occupé à titre de résidence principale et construit depuis au moins 15 ans.

De nombreux travaux peuvent être réalisés : isolation, changement de fenêtres, etc. Un DPE ou un audit énergétique doit être réalisé.

Ces travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » et respecter des critères techniques de performance définis par l’Anah.

Ces aides dépendent du revenu fiscal de référence du ménage. Si ce dernier réside en Île-de-France, les plafonds de revenus sont les suivants :

NOMBRE DE PERSONNES COMPOSANT LE MÉNAGEMÉNAGES AUX REVENUS TRÈS MODESTESMÉNAGES AUX REVENUS MODESTESMÉNAGES AUX REVENUS INTERMÉDIAIRESMÉNAGES AUX REVENUS SUPÉRIEURS
123 541 €28 657 €40 018 €supérieur à 40 018€
234 551 €42 058 €58 827 €supérieur à 58 827€
341 493 €50 513 €70 382 €supérieur à 70 382€
448 447 €58 981 €82 839 €supérieur à 82 839€
555 427 €67 473 €94 844 €supérieur à 94 844€
par personne supplémentaire+ 6 970 €+ 8 486 €+ 12 006 €+ 12 006 €
PLAFONDS DE RESSOURCES EN ÎLE-DE-FRANCE AU 1ER JANVIER 2024
Question
Quel montant ?
Réponse

Le montant de MaPrimeRénov’ varie en fonction de votre catégorie de ressources et des travaux réalisés. Vous pouvez vous rendre sur ce simulateur pour évaluer le montant d’aides auquel vous pouvez prétendre.

Question
Comment en faire la demande ?
Réponse

Les aides MaPrimeRénov’ doivent être demandées avant le lancement des travaux. Le versement s’effectue après la fin des travaux.

Voici les étapes à suivre :

  1. Réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) ou un audit énergétique ;
  2. Choisir une entreprise RGE, de préférence en ayant fait réaliser plusieurs devis pour pouvoir les comparer ;
  3. Créer un compte sur le site maprimerenov.gouv.fr et y déposer ses pièces justificatives ;
  4. Attendre la notification du montant de subvention mobilisable ;
  5. Lancer la réalisation des travaux ;
  6. A la fin des travaux, demander le versement de l’aide via votre compte en ligne, en transmettant la facture.

Les aides des fournisseurs d’énergie (dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie)

Il s’agit d’une aide dérivant de l’obligation imposée à des entreprises polluantes (fournisseurs d’énergie et vendeurs de carburants) de financer des travaux de rénovation énergétique. Voici la brochure de présentation des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE).

Elle est cumulable avec les aides MaPrimeRénov’ – dont Sérénité – et l’Eco-prêt à taux zéro.

Question
Quelles conditions pour être éligible ?
Réponse

Les CEE sont à destination des propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et locataires. Le logement doit être construit depuis plus de 2 ans.

Ces travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée RGE « Reconnu Garant de l’Environnement » et respecter des critères techniques de performance définis par l’Anah.

Question
Quel montant ?
Réponse

Les travaux pouvant être subventionnés sont nombreux : isolation, changement de fenêtres, changement de chauffe-eau, etc.

Le montant de cette aide peut varier d’une entreprise à l’autre et dans le temps. Pour connaître le montant de CEE que vous pourrez mobiliser, vous pouvez réaliser une simulation sur l’un des nombreux comparateurs de CEE disponibles sur internet.

Les aides sont sans conditions de ressources mais peuvent être majorées pour les propriétaires modestes.

Question
Comment en faire la demande ?
Réponse

En vous rendant sur l’un des nombreux comparateurs de CEE disponibles sur internet, vous pourrez évaluer le montant de CEE mobilisable et être redirigé vers les bons interlocuteurs.

L’éco-prêt à taux zéro individuel

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer le reste à charge des travaux de rénovation énergétique éligibles à MaPrimeRénov’.

Question
Quelles conditions pour être éligible ?
Réponse
  • Les propriétaires occupants ou bailleurs et les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés peuvent contracter ce type de prêt.
  • Le logement où sont réalisés les travaux doit être déclaré comme résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans.
  • Les travaux réalisés doivent permettre une amélioration de la performance énergétique du logement et être réalisés par une entreprise RGE.
  • Sauf recours à un éco-prêt à taux zéro complémentaire, un seul éco-prêt à taux zéro individuel peut être accordé par logement.
Question
Quel montant ?
Réponse

Le montant de l’éco-prêt à taux zéro est égal au montant des dépenses éligibles, dans la limite des plafonds.

ACTION SEULE2 TRAVAUX3 TRAVAUX OU PLUSPRIME RÉNOVPERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE GLOBALEASSAINISSEMENT NON COLLECTIF
15 000 € (7 000 € pour les parois vitrées)25 000 €30 000 €50 000 €50 000 €10 000 €
MONTANT MAXIMAL DE L’ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO PAR LOGEMENT

La durée du remboursement ne peut pas dépasser 15 ans et 20 ans pour l’éco-prêt à taux zéro « performance énergétique globale ».

Question
Comment en faire la demande ?
Réponse

Pour contracter un éco-prêt à taux zéro, il faudra vous rapprocher d’une des banques ayant signé une convention avec l’État pour pouvoir proposer ce prêt.