[Défi Déclics] Le mois thématique de la consommation et des déchets !

publié le 28 mars 2023

4 min

© TanyaJoy / Adobe Stock
© TanyaJoy / Adobe Stock

Chaque mois, découvrez une nouvelle thématique et un défi à relever facilement chez vous pour économiser de l’énergie et réduire votre empreinte carbone. En avril, nous vous proposons d'aborder le sujet de la consommation d'énergie indirecte et de relever le challenge associé !

Le défi Déclics et ses challenges thématiques

Dans le cadre du défi Déclics, l’Agence Parisienne du Climat accompagne chaque année une centaine de foyers motivés dans la réduction de leurs consommations d’énergie et d’eau. Au cours des 5 mois du défi, différentes thématiques liées à l’énergie, comme le bâtiment, l’alimentation ou encore la production de déchets, sont également abordées. Une nouvelle thématique est évoquée chaque mois, ce qui nous permet de proposer de petits challenges mensuels pouvant être mis en place par toutes et tous pour réduire nos consommations et notre impact environnemental. Relèverez-vous ces challenges ?

En avril, nous abordons le sujet de la consommation indirecte d’énergie et des déchets. Vous êtes déjà un∙e expert∙e de la sobriété et avez mis en place toutes les astuces pour économiser de l’énergie dans votre logement ? C’est le moment d’aller encore plus loin ! Apprenez ce mois-ci quelles sont les consommations d’énergie – et donc les émissions – cachées de la vie quotidienne, et relevez le challenge d’avril pour réduire votre empreinte carbone !

Deuxième challenge : réduire ses consommations d’énergie indirectes en réduisant sa production de déchets !

A Paris 17,2 millions de tonnes de CO2, soit 75 % des émissions globales de la ville, sont émises chaque année de manière dite indirecte.1 Cela veut dire que ces émissions sont produites hors du territoire pour des biens et services consommés à Paris, comme le transport aérien, la production alimentaire ou encore les déchets.

Pour réduire son empreinte carbone globale, il est donc essentiel de maîtriser ses consommations indirectes dans les secteurs du transport, de l’alimentation et de la consommation d’autres biens. La réduction de la production de déchets est une bonne manière d’éviter des émissions dans la chaine de production des biens et services.

Challenge libre Déclics – Avril 2023 © Agence Parisienne du Climat

Comprendre son empreinte carbone

Avec une émission de 3,9 tonnes de CO2 chaque année, l’alimentation des Parisien∙nes est responsable de près de 20 % des émissions globales de la capitale.1 En prenant en compte les trajets sur le territoire et en dehors, le secteur du transport est même responsable de plus de 50 % des émissions globales. Même si la contribution du traitement des déchets aux émissions globales de 2 % peut sembler négligeable, il faut se rappeler qu’un déchet est toujours associé à une consommation d’un bien ou service qui le précède et qui lui-même a une empreinte carbone.

Empreinte carbone de Paris par secteurs (2018) © Ville de Paris
Empreinte carbone de Paris par secteurs (2018) © Ville de Paris

Empreinte carbone de Paris par secteurs (2018) tiré du  Bilan Carbone® de Paris 2018 © Ville de Paris

Quels moyens pour réduire ses consommations indirectes ?

En savoir plus

Les chiffres de cet article proviennent du Bilan Carbone® de Paris 2018 (Ville de Paris, 2020).