La rénovation énergétique dans le 10e arrondissement

publié le 25 mai 2022

4 min

  • Rénovation énergétique
Photo du quai de Valmy

Facilement identifiable par ses deux gares et sa partie découverte du canal Saint-Martin, le 10e est un témoin de la construction de Paris. Marqué par ses copropriétés faubouriennes et haussmanniennes, l'arrondissement n’est pas en reste en matière de rénovation énergétique.

Tour d’horizon

Le 10e arrondissement de Paris possède des caractéristiques qui nécessitent d’avoir une attention particulière portée au bâti ancien et au type de chauffage :

Alors que les projets sur des bâtiments des Trente Glorieuses sont souvent plus faciles à initier, de nombreux projets, que ce soit dans le 10e ou ailleurs, ont montré que tous les types de bâtiments s’y prêtent, dès lors qu’une rénovation énergétique n’entrave pas une conservation patrimoniale du bâti. 

Les immeubles faubouriens, à défaut de pouvoir recevoir une isolation thermique par l’extérieur côté rue peuvent étudier l’utilisation d’un enduit correcteur. Les façades sur les cours qu’ils possèdent ainsi que leurs nombreux pignons peuvent quant à eux être isolés de façon performante. L’usage de matériaux perspirants est alors fortement conseillé afin de respecter les besoins de transfert d’humidité du bâti. Des matériaux comme la laine de roche ou la fibre de bois, qui vont  proposer un impact carbone très intéressant, seront alors à privilégier. Les matériaux dits biosourcés vont d’ailleurs proposer des performances intéressantes en termes de confort d’été.

Ces projets montrent qu’allier rénovation énergétique exemplaire avec des matériaux biosourcés et conservation patrimoniale est possible tout en obtenant les autorisations d’urbanisme nécessaire. 

Exemples inspirants

199 rue du Faubourg Saint-Denis

Cette copropriété post-haussmannienne de 28 logement, qui jouxte les rails de la gare du Nord a réalisé une isolation thermique par l’extérieur sur sa façade cour, couplée à une isolation de ses combles perdues. Pour respecter les propriétés du bâti, une isolation biosourcée a été mise en place : de la ouate de cellulose et du liège recyclé. Ces matériaux permettent de combiner performance énergétique et capacité hygroscopique.

Accompagnée par Urbanis dans le cadre du dispositif EcoRénovons Paris, cette copropriété a perçu une amélioration de sa performance énergétique estimée à 20 %. Pour un coût des travaux de près de 200 000 €, les différentes aides – Certificats d’Economie d’Energie, Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (aide aujourd’hui révolue) – et le programme EcoRénovons Paris ont permis de faire baisser le reste à charge à environ 130 000 €.

Photo de la façade rue du 199 rue du Faubourg Saint-Denis

La copropriété faubourienne rue Bouchardon

Il s’agit encore une fois d’un projet de rénovation énergétique sur un bâti ancien : construction de 1851 en pans de bois, avec l’utilisation de matériaux biosourcés, notamment la fibre de bois utilisée pour réaliser l’isolation thermique de l’extérieur des façades côté cour. Un travail sur la ventilation a également été effectué pour permettre un renouvellement d’air suffisant des logements.

Photo de la façade côté cour de l'ITE réalisée sur le bâtiment

© Alexis Demanche, Architecte DPLG

Une dynamique en évolution

Notre plateforme CoachCopro, outil gratuit d’accompagnement des copropriétés, enregistre 231 copropriétés sur les 1868 qui composent le 10e arrondissement. Ce chiffre représente un pourcentage élevé, d’autant plus lorsque l’on met en évidence les 30 nouvelles copropriétés inscrites uniquement depuis le début de l’année 2022.

30 nouvelles copropriétés du 10e arrondissement inscrites sur CoachCopro depuis janvier 2022.

La démarche est engagée et près de 14 copropriétés du 10e ont déjà réalisé un audit leur permettant de s’engager sur la suite de leur projet avec toutes les informations nécessaires.

Aller plus loin