Le « Prêt Avance Rénovation », un nouveau dispositif pour permettre aux ménages les plus modestes de financer des travaux de rénovation  

publié le 10 mars 2022

5 min

Prêt Avance Rénovation
Prêt Avance Rénovation

Le 2 février 2022, la Banque Postale lançait le « Prêt Avance Rénovation », un nouveau dispositif permettant aux ménages les plus modestes de contracter un prêt pour financer des travaux de rénovation énergétique. Le principe : le remboursement n’intervient qu’au moment de la revente du bien ou du décès de l’emprunteur·euse. Ce dispositif sera également proposé par le Crédit Mutuel à partir du mois de mars. D’autres établissements bancaires sont attendus pour intégrer le prêt à leurs offres.

Prêt avance rénovation : de quoi s’agit-il ? 

Introduit en août 2021 par la loi Climat et Résilience, le « Prêt Avance Rénovation », est un nouveau dispositif bancaire qui vise à encourager les travaux de rénovation énergétique en finançant le reste à charge, après déduction des aides financières. Le financement de ce prêt repose sur l’hypothèque du bien immobilier, correspondant au montant initial du crédit, auquel s’ajoutent des intérêts.  

Pourquoi c’est intéressant ? 

Nouvel outil dans la lutte contre les passoires thermiques, le Prêt Avance Rénovation a pour objectif de venir en aide aux personnes traditionnellement exclues des solutions de financement classiques en raison de leur âge, de leurs revenus ou de leur situation professionnelle.  

Il permet ainsi de lever deux freins financiers à la rénovation énergétique :  

Le prêt proposé par la Banque Postale  

La Banque Postale propose ce prêt hypothécaire pour une durée de 25 ans prorogeable jusqu’à son terme, à un taux fixe de 2% et dont le montant minimum est de 3 500€ et ne peut excéder 70% de la valeur du bien avant travaux. L’âge de l’emprunteur est également pris en compte dans le calcul du montant maximal. Le Crédit Mutuel ne fixe pas de montant minimal mais plafonne ce prêt à 30 000€. 

Autre particularité du Prêt Avance Rénovation, son mode de remboursement, qui distingue : 

Inspiré du Prêt Avance Mutation qui avait été lancé à la suite de la loi de transition énergétique de 2015, le Prêt Avance Rénovation s’en différencie par des garanties renforcées, tant pour les particulier·ères emprunteur·euses que pour les établissements bancaires. En effet, l’Etat apporte auprès des banques une garantie à hauteur de 75% de la perte éventuelle encourue par le biais de son Fonds de garantie pour la rénovation énergétique (FGRE). 

A qui est-il destiné ? Quelles conditions d’accès ? 

Ce nouveau dispositif est destiné aux ménages propriétaires de leur résidence principale, à la condition que leurs ressources n’excèdent pas les plafonds de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Seuls les propriétaires modestes ou très modestes peuvent le demander, pour régler des travaux éligibles à MaPrimeRénov’. 

Plafonds IDF Anah 2022
Plafonds IDF Anah 2022

Plafonds de ressources de l’ANAH en Ile-de-France (2022)

Comment ce prêt s’articule avec les aides financières à la rénovation ? 

Le Prêt Avance Rénovation est cumulable avec les différentes aides financières : 

Comme pour ces différentes aides financières, l’obtention d’un Prêt Avance Rénovation nécessite que les travaux soient réalisés par des professionnel·les labelisé·es Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). L’emprunteur·euse devra remplir deux attestations, l’une concernant l’éligibilité des travaux au PAR, l’autre indiquant que l’emprunteur·euse est bien propriétaire-occupant·e de sa résidence principale. 

Les conseiller·ères de l’Agence Parisienne du Climat vous renseignent et vous accompagnent dans votre projet et dans vos démarches. Prenez rendez-vous en ligne ou au 01 58 51 90 20. 

En savoir plus 

Prêt Avance Rénovation de la Banque Postale 

Prêt Avance Rénovation du Crédit Mutuel