Prix de l’énergie : quelles solutions face à la hausse ?

publié le 07 novembre 2022

9 min

© brizmaker / Adobe Stock
© brizmaker / Adobe Stock

Dans ce contexte de crise énergétique, les prix des énergies subissent une augmentation très forte, ce qui impacte les charges liées au chauffage principalement. Quelles sont ces évolutions depuis 2020 ? Quels impacts pour les copropriétés ? Quels moyens d’actions à court, moyen et long terme sont possibles pour réduire les consommations d’énergie ?

Un contexte international d’approvisionnement en énergie tendu

Depuis les années 2000, l’évolution des législations dans les pays européens a permis l’ouverture d’un marché de l’énergie avec notamment l’ouverture de bourses de l’électricité et de gaz européennes. De nouveaux fournisseurs d’électricité et de gaz ont investi ce marché et proposent des offres commerciales nouvelles aux particuliers. Cette évolution a également redéfini la manière de s’approvisionner en énergie.  Les fournisseurs achètent aux producteurs sur contrat de courte durée, induisant une fluctuation plus importante du prix des énergies.

Le marché de l’énergie a particulièrement été sensible aux différentes crises depuis 2020.   Les prix ont ainsi augmenté dès le début de l’automne 2021, puis ont poursuivi leur ascension avec la guerre en Ukraine, provoquant une interrogation de la disponibilité du gaz russe pour l’Union Européenne.

Une augmentation des prix brusque

Ce graphique montre la hausse très forte du prix du gaz à partir de l'automne 2021.
Ce graphique montre la hausse très forte du prix du gaz à partir de l’automne 2021.

Sources : marché au détail du prix des énergies, CRE&SDES, 2022 & Tarif de vente, CPCU, 2020

Le prix du gaz, a avoisiné les 200 € du MWh (part variable de l’énergie hors abonnement) au printemps 2022. Habituellement plus bas que d’autres énergies (électricité, fioul domestique principalement), il les a dépassées pendant quelques mois. A Paris, le chauffage urbain devient alors l’énergie (pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire en collectif) la plus économe.

Dès octobre 2021, le gouvernement français a instauré un gel des prix du gaz afin d’éviter une hausse trop brutale des factures d’énergie. Ce dispositif, appelé « bouclier tarifaire », est rendu possible aux fournisseurs d’énergie afin d’appliquer un tarif réglementé au lieu d’un tarif indexé sur les prix des marchés. Ce « bouclier tarifaire » est de 105,60 € le MWh de gaz TTC (hors abonnement et pour une consommation annuelle entre 6 000 et 30 000 kWh)[1].

Des impacts pour les copropriétés et leurs occupant·es

Pour les copropriétaires, ces évolutions ont un impact direct et important sur les logiques de trésorerie. Trois exemples sont proposés dans cet article pour montrer cet impact :

Exemple 1 : Une copropriété au chauffage collectif au gaz qui renégocie son contrat en janvier 2022

Une copropriété des Trente Glorieuses du Val de Marne a renouvelé son contrat de fourniture de gaz pour le chauffage collectif en janvier 2022. Après négociation, le prix du MWh est passé de 41 € à 135 €. Ce nouveau contrat suit le prix du marché et se situe autour du prix du bouclier tarifaire (comprenant le prix de l’abonnement et celui de la part variable).

Consommation annuelle moyenne 610 MWh/an
Tarif du MWh de gaz du contrat entre 2019 et 2021 41 €/MWh, soit 25 000 €/an
Tarif du MWh de gaz du contrat entre 2022 et 2025 135 €/MWh, soit 82 000 €/an

 

Ce graphique montre le rattrapage du prix du MWh de gaz à celui du marché, aux alentours du tarif règlementé en janvier 2022.
Ce graphique montre le rattrapage du prix du MWh de gaz à celui du marché, aux alentours du tarif règlementé en janvier 2022.

Sources : marché au détail du prix des énergies, CRE&SDES, 2022

L’augmentation du prix du gaz est à anticiper sur la trésorerie du syndicat de copropriété. Une attention particulière sera alors à prévoir sur le contrat de fourniture de gaz pour un chauffage collectif : sa date de fin et sa négociation future. Notons que si le prix du MWh de gaz est supérieur à celui du bouclier tarifaire, pour la saison précédente de chauffe, un remboursement est possible auprès de son fournisseur s’il souhaite appliquer le bouclier tarifaire.

Exemple 2 : Les évolutions en copropriété des Trente Glorieuses en chauffage individuel au gaz

Cet exemple montre l’augmentation du coût de chauffage pour un logement entre l’hiver 2020-2021 et l’hiver 2021-2022 dans une copropriété des Trente Glorieuses en chauffage individuel. Cette copropriété a réalisé une rénovation performante passant d’une consommation énergétique moyenne de 250 à 87 kWh/m²/an. Les coûts du chauffage sont donc comparés entre l’état initial et rénové et aussi, pour l’hiver 2021-2022, avec ou sans l’application du bouclier tarifaire.

Nombre de logements65
Surface moyenne par logement70 m²
Etat de la copropriétéSans rénovation énergétiqueAvec rénovation énergétique
Consommation énergétique annuelle par m²250 kWh/m²/an87 kWh/m²/an
Consommation énergétique annuelle totale pour un logement17 500 kWh/an6 090 kWh/an
Part annuelle consacrée au chauffage pour un logement12 250 kWh/an4 263 kWh/an
Le coût du chauffage pour un logement a fortement augmenté entre l'hiver 2020-2021 et 2021-2022. La rénovation énergtéique performante permet de faire baisser durablement la facture d'énergie.
Le coût du chauffage pour un logement a fortement augmenté entre l’hiver 2020-2021 et 2021-2022. La rénovation énergtéique performante permet de faire baisser durablement la facture d’énergie.

Sources : marché au détail du prix des énergies, CRE&SDES, 2022

Le bouclier tarifaire limite l’augmentation de la facture à +50 % (1,5 fois le coût initial). Sans le bouclier, elle serait de +150 % (2,5 fois le coût initial). Outre le bouclier tarifaire et la variabilité des couts de l’énergie, une rénovation énergétique performante de l’immeuble permet de faire baisser durablement la consommation d’énergie, et donc les factures.

Exemple 3 : Les charges collectives d’une copropriété Haussmannienne en chauffage collectif au fioul domestique

Un dernier exemple montre une copropriété de type Haussmannien chauffée au fioul domestique. L’achat de fioul domestique se fait avant chaque saison de chauffe et pour une consommation énergétique moyenne des logements de 350 kWh/m²/an dans cette copropriété. Le coût du remplissage de la cuve de fioul domestique double notamment en 2022 par rapport à 2020.

Nombre de logements45
Surface moyenne par logement80 m²
Consommation énergétique annuelle par m²350 kWh/m²/an
Consommation énergétique annuelle pour un logement24 000 kWh/an
Conso pour le chauffage annuelle pour un logement19 200 kWh/an
Ce graphique montre le doublement de la facture pour les copropriétés chauffées au fioul pour la prochaine saison de chauffe (2022-2023).
Ce graphique montre le doublement de la facture pour les copropriétés chauffées au fioul pour la prochaine saison de chauffe (2022-2023).

Sources : marché au détail du prix des énergies, CRE&SDES, 2022

L’augmentation du prix du fioul domestique, tout comme celui du gaz, est à anticiper dans la trésorerie du syndicat de copropriété. Un projet de conversion vers une autre source d’énergie est la solution la plus efficace pour réduire les consommations d’énergie. En effet, ces chaufferies sont généralement plus vétustes et ont un rendement assez faible. Une étude de l’Agence Parisienne du Climat sur les copropriétés encore chauffées au fioul les identifie et propose des actions pour les mobiliser vers une conversion.

Quelles sont les solutions face à la hausse ?

Plusieurs solutions existent pour réduire les consommations énergétiques et donc réduire cet impact. Ces solutions peuvent être de l’ordre de la sobriété (une réduction de l’utilisation du chauffage et d’eau chaude) ou de l’efficacité (optimisation du fonctionnement du bâtiment et du système de production de chauffage).

Solutions individuelles très court terme

Sobriété
  • Réduire la température du chauffage (1 °C en moins = 7 % d’énergie en moins environ), s’habiller plus et mieux
  • Horaires de chauffage : réduire la nuit, dans les pièces inutilisées, en cas d’absence
  • Eau chaude sanitaire : pommeau à économiseur, douche rapide
  • Retarder la mise en route du chauffage si chaudière individuelle
Efficacité
  • Maximiser les apports solaires : désencombrer les fenêtres exposées au soleil
  • Libérer les radiateurs des obstacles
  • Etanchéité à l’air : bas de porte, joint de calfeutrage sur les fenêtres
  • Ajouter un réflecteur de chaleur derrière les radiateurs
  • Purge des radiateurs, désembouage si individuel

Pour aller plus loin, découvrez 100 écogestes pour réduire efficacement vos consommations d’énergie et d’eau à la maison

Solutions collectives très court terme

Sobriété
  • Optimiser la loi d’eau avec le chauffagiste (rapport entre la température du circuit et la température extérieure)
  • Réduire la température de consigne de l’eau chaude
  • Réduire ou éteindre les radiateurs des parties communes chauffées
  • Réduire les horaires de la programmation
  • Réduire la saison de chauffe
Efficacité
  • Etanchéité à l’air : bas de porte, joint de calfeutrage parties communes
  • Purge des radiateurs, désembouage collectif, conditionnement
  • Equillibrage du réseau de distribution
  • Libérer les radiateurs des obstacles, ouvrir ou déposer les coffrages

 

Solutions de moyen terme

Efficacité
  • Robinets thermostatiques
  • Individualisation des frais de chauffage
  • Installation de vannes d’équilibrage
  • Améliorer la régulation voire installer une régulation prédictive
  • Calorifugeage des réseaux
  • Faire un Diagnostic Technique Global (DTG) (si possible avec campagne de mesures)
  • Abonder son fond travaux

 

Solutions de long terme

Efficacité
  • Isolation des murs, plancher bas et plancher haut
  • Menuiseries performantes (si possible avec un achat groupé)
  • Chaufferie performante
  • Ventilation performante
  • Rénovation globale

Vous souhaitez vous lancer dans un projet de rénovation énergétique ?

Pour débuter votre projet de rénovation énergétique en copropriété, inscrivez-vous sur CoachCopro. Cette démarche est simple et gratuite ! 

Vous bénéficierez d’un accompagnement neutre et gratuit afin de mener à bien votre projet de rénovation. Le·la chargé·e de mission en charge de votre arrondissement vous recontactera rapidement.

Vous souhaitez en savoir plus sur les écogestes ?

Voici quelques guides complémentaires pour réduire vos consommations d’énergie et d’eau :

[1] L’ensemble des prix du gaz sont publiés mensuellement sur le site de la Commission de régulation des énergie (CR) : https://www.cre.fr/Pages-annexes/open-data (Historique des tarifs réglementés de vente de gaz naturel pour les consommateurs résidentiels)