Un guide pratique pour créer un espace vélo dans son immeuble

publié le 20 avril 2022

3 min

Cyclistes © Vit / Adobe Stock
Cyclistes © Vit / Adobe Stock

L’Association Paris en Selle a regroupé des conseils pratiques et solutions concrètes pour créer un espace vélo sécurisé en copropriété, accompagnés d’une présentation de l’aide au financement de la Ville de Paris. 

À quoi sert ce guide ?

Le guide pratique « Installer un espace vélo dans sa copropriété » a pour objectif de répondre aux problèmes rencontrés par les citadin·es pour disposer d’un emplacement de stationnement vélo sécurisé dans leur immeuble. Cette publication a vocation à proposer des solutions concrètes et des conseils pratiques pour lever les freins à la pratique du vélo en ville : 

Une réponse pratique pour tenter de développer la pratique du vélo en permettant à chacun et chacune de disposer d’un local sécurisé. 

Paris en Selle est une association reconnue d’intérêt général financée par les adhésions et dons de ses adhérent·es. Son objectif ? Faire du vélo une évidence, en dessinant une ville où se déplacer à vélo est à la fois normal, sûr et pratique.

Les solutions proposées

Dans sa première partie, le guide détaille précisément la démarche à suivre pour faire installer un espace vélo dans son immeuble. Les parties prenantes, les votes en assemblée générale mais également les arguments à utiliser pour convaincre les copropriétaires y sont présentés. 

Dans une seconde partie, plusieurs options d’emplacement sont proposées : 

De nombreux conseils sont également délivrés pour choisir le meilleur système d’attache possible pour chaque situation. 

Toutes ces recommandations sont accompagnées d’exemples illustrés et d’un retour d’expérience détaillé et chiffré d’un copropriétaire ayant entrepris la démarche pour créer un espace vélo dans son immeuble.

Une aide financière mobilisable

La Ville de Paris prévoit depuis 2015 une aide financière pour la création d’abris vélos dans les immeubles – et pour les équipements liés à l’instar de serrures, digicodes, etc.) –, à hauteur de 50 % du coût des travaux, dans la limite de 2 000 HT. 
Afin de permettre aux copropriétaires de se projeter au mieux, le guide détaille les coûts de différents aménagements possibles, avec et sans la subvention de la Ville de Paris. 

Pour aller plus loin