Une dynamique de rénovation énergétique bien lancée dans le 20e arrondissement

publié le 28 juillet 2022
7 min
  • Rénovation énergétique
© Agence Parisienne du Climat

Le 20e est un arrondissement en perpétuelle mutation et possède un fort potentiel de rénovation énergétique. Tour d'horizon !

Le tissu urbain du 20e arrondissement est plutôt hétérogène. Du fait de son intégration à Paris après 1880, il y a peu d’immeubles haussmanniens dans l’arrondissement. Nous trouvons principalement de petits immeubles dit « faubouriens » construits avant 1949, et de nombreux grands immeubles suite à l’opération massive de rénovation de plusieurs quartiers à partir des années 1960.

C’est un arrondissement en hauteur (140 m d’altitude) d’où coulent de nombreuses sources d’eaux (les Sources du Nord). Il y a assez peu de grands parcs, mais de nombreux espaces végétalisés et une belle réserve de biodiversité et de végétation avec le cimetière du Père Lachaise.

Une belle dynamique de rénovation

La dynamique de rénovation énergétique et de transformation est bien lancée dans l’arrondissement :

Copropriétés

Sur les 2 082 copropriétés du 20e arrondissement (66 212 logements), plus de 22 % sont accompagnées par l’Agence Parisienne du Climat via la plateforme CoachCopro. En effet, plus de 440 copropriétés y sont inscrites, représentant la diversité architecturale de l’arrondissement, qui est composé de :

Particulièrement mal isolé, le parc de logements des Trente Glorieuses, construit avant la première réglementation thermique de 1974, présente un potentiel élevé de rénovation. En effet, les consommations d’énergie sont plus importantes dans les logements construits entre 1948 et 1975. L’utilisation du béton armé comme matériau de construction ou la généralisation des baies vitrées dans ces logements entraînent des déperditions de chaleur, mais ceux-ci sont plus faciles à rénover et l’isolation peut s’effectuer aussi par l’extérieur. Le remplacement de chaudières, de vitrages, de la ventilation et l’utilisation d’un bon isolant permet de réduire significativement les consommations énergétiques (source : APUR note n°212 – Juin 2022).

Le fioul est utilisé dans environ 1 millier de copropriétés à Paris. Ce mode de chauffage s’arrêtera à Paris d’ici 2030. Sur la quarantaine de copropriétés du 20e arrondissement concernées, la moitié d’entre elles est en relation avec l’Agence Parisienne du Climat pour bénéficier d’un accompagnement. 

Logements

En 2018, 57,1 % de logements du parc privé du 20e ont un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) classé E, F ou G (58 % pour la moyenne parisienne). 
150 demandes de conseils individuels pour des logements de l’arrondissement ont été traitées depuis janvier 2022 par l’Agence Parisienne du Climat via le service France Rénov’.

Expérimenter le métier d’Eco-gestionnaire dans le quartier du Bas-Belleville

Le Quartier Politique de la Ville Bas Belleville est caractéristique et doté d’une grande diversité d’immeubles. Il fait l’objet d’une expérimentation portée par l’Agence Parisienne du Climat avec la Mairie pour tester le métier d’ éco-gestionnaire de quartier. C’est une opportunité pour ce quartier de travailler sur les thématiques de la rénovation énergétique, du confort climatique des habitant·es, des îlots de chaleur et îlots de fraicheur, d’économie d’énergies, …, pour améliorer le cadre de vie et imaginer un quartier plus résilient aux dérèglements climatiques.

Exemples de rénovations globales

17-31 rue de Repos

17-31 rue du Repos © Chloé Heinis / Agence Parisienne du Climat

Dans les années 1990, la copropriété avait engagé la conversion de l’ancienne chaufferie fioul en se raccordant au gaz de ville. Début 2016, elle passe à une chaudière collective à haute performance énergétique. La même année, l’Agence Parisienne du Climat lui propose de candidater au dispositif EcoRénovons Paris, dont elle deviendra lauréate fin 2016. Cette opportunité lui permet de bénéficier d’un accompagnement gratuit de l’opérateur SOLIHA et de solliciter les aides financières de la Ville de Paris.

Convaincus de l’intérêt de rénover le bâtiment dans son ensemble, les copropriétaires actent en assemblée générale la poursuite du projet avec le lancement de l’étude en maîtrise d’œuvre. Le scénario se porte sur le ravalement avec isolation des façades, l’isolation des planchers bas, la réfection avec isolation des toitures terrasse, la rénovation de la ventilation avec mise en place d’un système hygroréglable et l’équilibrage du réseau de chauffage. En complément des diminutions de consommation d’énergie et de l’objectif BBC Rénovation (104 kWhep/m²SHON/an), le programme de travaux permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 48 %.

En 2022, la copropriété est sélectionnée parmi les 15 copropriétés candidats aux Trophées Métropolitains CoachCopro.

50 rue Piat

La copropriété entame une démarche d’amélioration énergétique en 2015. L’audit énergétique a été réalisé en 2016 afin d’évaluer le gain énergétique des travaux envisagés.
A l’automne 2016, la copropriété intègre le dispositif EcoRénovons Paris et bénéficie de l’accompagnement de l’opérateur SOLIHA. L’objectif : aider le conseil syndical dans ses démarches et faire une demande de subvention pour la réalisation des travaux visant la performance énergétique.

Les copropriétaires votent en faveur de la réalisation des travaux : ravalement avec isolation par l’extérieur sur façade rue et pignons et isolation des combles auxquels ils ajoutent l’installation de VMC individuelles hygroréglables.

Le programme de travaux doit permettre de diminuer de 31 % les consommations énergétiques, et de 44 % des émissions de gaz à effet de serre.

176 boulevard de Charonne

Le conseil syndical prend contact avec l’Agence Parisienne du Climat dès septembre 2016, en vue d’intégrer le dispositif EcoRénovons Paris. Sa candidature sera validée en novembre, lui permettant de bénéficier gratuitement de l’accompagnement de SOLIHA, et de solliciter les aides financières de la Ville de Paris pour la réalisation des travaux. Etant déjà bien engagée dans son projet de rénovation, la copropriété cherchait avant tout des conseils techniques, une aide au pilotage de projet et une ingénierie financière.

Un audit énergétique avait déjà été réalisé et restitué début 2016 par le bureau d’études ENERA, qui s’est ensuite vu confier une mission de maîtrise d’œuvre pour un programme de travaux de rénovation énergétique : objectif BBC !

En 2017, l’assemblée générale à voté un bouquet de travaux important comprenant : l’isolation thermique par l’extérieur, le changement des menuiseries, l’isolation de la toiture ainsi que la mise en place d’une ventilation mécanisée et hygroréglable. Grâce à ce scénario de travaux, la copropriété doit passer d’une étiquette énergétique D à B avec un gain supérieur à 50 % sur les consommations d’énergie. Les émissions de gaz à effet de serre sont également réduites de 55 %.

Vous habitez dans le 20e et vous avez un projet de rénovation ?

Pour bénéficier d’un accompagnement neutre et gratuit afin de mener à bien votre projet de rénovationinscrivez-vous sur CoachCopro. En plus de l’accès à de nombreuses ressources gratuites, vous pourrez profiter de l’accompagnement de votre chargée de mission dédiée au 20e arrondissement au sein de l’Agence Parisienne du Climat.