Se déplacer

Lors de vos déplacements, plusieurs modes de transport sont à votre disposition. Retrouvez dans cette rubrique toutes les informations sur la mobilité à Paris, ainsi que des conseils sur des solutions alternatives pour faire baisser les émissions de CO2

Publié le : 09 mars 2017

Les  « déplacements doux »

Sur de courtes distances, le vélo, le roller ou la trottinette vous feront gagner du temps. Sans oublier la marche à pied, qui est gratuite, bonne pour le cœur et le moral. Ces modes de déplacement non polluants, sans émission de CO2, sont bénéfiques pour votre santé et vous permettent de participer activement à la protection de l’environnement.

Depuis 2007, la Ville de Paris a mis en place Vélib, un système de location de vélos en libre-service disponible 24 heures sur 24, dans 1 800 stations réparties sur la métropole parisienne. Ce service rencontre un grand succès grâce à sa simplicité d’utilisation et aux différents modes de paiement proposés.

Pour faciliter vos déplacements doux, plusieurs initiatives peuvent vous aider comme Géovélo qui vous aide à préparer votre itinéraire le plus rapide ou le plus sécurisé en vélo, PetitBus qui vous permet d’organiser votre pédibus ou encore le site Neo-Nomade développé par la start-up LBMG Worklabs qui vous dévoile les tiers-lieux, espaces de coworking et cafés wifi en Île-de-France afin de travailler à distance.

Les transports en commun

A Paris, l’offre des transports en commun est très dense : métro, bus, tramway, RER, navettes électriques, navettes fluviales… Moins coûteux que la voiture, ils permettent d’éviter les encombrements grâce aux aménagements de voirie réalisés. Ils consomment aussi moins d’énergie et rejettent moins de polluants atmosphériques. 

A Paris, l’ensemble des informations sur le trafic et les horaires se trouve sur le site et l’application mobile de la RATP. Pour optimiser et apprécier au mieux votre trajet en transport en commun, la plateforme CityMapper vous aide à prévoir votre trajet en comparant et combinant les modes de transports sur Paris tandis que Tranquilien et Moovit vous informent des conditions de trajet en temps réel.

La mobilité électrique

Les vélos, les trottinettes, les cyclomoteurs et les voitures électriques sont silencieux et n’émettent pas de polluants quand ils circulent. La nouvelle tendance est au VAE, le Vélo à Assistance Electrique, qui bénéficie des avantages de la bicyclette classique et qui permet de moins se fatiguer.

Pour plus d’informations, contactez un conseiller de l’Agence Parisienne du Climat.

Les bornes électriques

A Paris, on compte actuellement 682 bornes de rechargement électrique dans les parkings publics, en voirie (Autolib’), dans les parkings de centres commerciaux, dans les parkings d’immeubles…

Début 2016, la Ville de Paris a lancé Bélib’, le premier réseau public de bornes de recharges électriques universelles. 180 bornes de recharges seront installées, chacune avec 3 points de recharges : 2 points de charge accélérée permettant de recharger un véhicule en 1h, et 1 point de charge normale permettant de recharger un véhicule en 6 à 8 heures. Les inscriptions se font sur le site www.belib.paris. La carte des stations Belib’ est disponible sur le site paris.fr

Les scooters électriques

Pour aller plus loin, découvrez le système CityScoot de scooters électriques qui se déploiera tout au long de l’année 2016 pour atteindre 1000 scooters à disposition des Parisiens ainsi que l’offre VTC (Véhicules de Tourisme avec Chauffeur) Greentomatocars. Pour votre collectivité ou votre entreprise, les flottes de Vélos à Assistance Electrique reste un choix de qualité avec les start-ups Colibree et Cyclez.

L’automobile

Les trajets en automobile représentent plus de 60% des déplacements urbains alors que la voiture coûte cher et pollue l’atmosphère. Vous pouvez limiter ses nuisances en adoptant l’éco-conduite et en utilisant des modèles qui consomment moins d’énergie et émettent moins de gaz à effet de serre.

Vous pouvez également opter pour l’autopartage ou le covoiturage :

• L’autopartage 

Cette solution se révèle intéressante si vous avez besoin d’une voiture pour une courte durée : de 1h à une journée. L’intérêt du développement de l’autopartage, souhaité dans le projet de Plan de déplacements de Paris pour « favoriser le développement des nouveaux usages collectifs de la voiture », a amené Paris à lancer le label « Autopartage Paris » en février 2007. Cinq sociétés sont aujourd’hui labellisées « Autopartage Paris » par la Mairie de Paris : Ubeeqo, Zipcar, ConnectbyHertz, Mobizen  et Drivy. D’autres ont également vu le jour comme Citiz, mais aussi Wheeliz pour les véhicules adaptés aux personnes en fauteuil roulant et Padam pour partager des minibus dans la capitale la nuit.

La Ville de Paris propose également Autolib’, un système public d’autopartage de voitures électriques en libre-service. Lancée en 2011, Autolib’ permet aux Parisiens d’utiliser des Bluecar exploitées par le groupe Bolloré. En 2014, l’offre s’est enrichie avec la mise en place du premier libre-service d’utilitaires électriques pour les professionnels et les particuliers : Utilib’.

En ce qui concerne l’auto-stop, il devient programmable grâce aux applications Microstop et Oui’Hop.

• Covoiturage

Le covoiturage permet de partager les frais, de réduire le nombre de voitures en circulation et ainsi de limiter la pollution sonore et atmosphérique. Pour le covoiturage quotidien, vous pouvez vous rendre sur les sites Laroueverte.com et voitureandco.com ou télécharger les applications Sharette, Karos ou Wayz’Up et contactez Ecov pour installer des stations de covoiturage dans votre collectivité. Pour le covoiturage longues distances, consultez les sites de Blablacar, IDVROOM (ancien 123envoiture.com)…

L’intermodalité

Comme tous les moyens de transports cités ci-dessus sont souvent combinés lors des trajets en ville, il est important de connaître les connexions des uns avec les autres. A cet effet, de nombreux outils numériques permettent de prévoir et d’optimiser son trajet en comparant les différents modes de transports ou en les combinant efficacement. Les applications CityMapper, Ubeeqo ou  Wehicles vous aideront ainsi à simplifier vos trajets.

Afin de bénéficier de l’ensemble des offres de mobilité qui peuvent s’inclure dans un Plan Déplacement Entreprise, le réseau francilien Pro’Mobilité vous accompagne dans votre démarche.

Paris se mobilise et agit pour la mobilité durable  

• Les dangers de la pollution 

La pollution atmosphérique issue des véhicules thermiques (essence et diesel) constituent un réel danger pour notre planète. Ils émettent des gaz à effet de serre qui participent au réchauffement climatique : l’acidification des sols et des végétaux, la diminution de la couche d’ozone… La mauvaise qualité de l’air a aussi des effets sur notre santé : elle peut entraîner des problèmes respiratoires et cardiovasculaires. En 2013, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a ainsi déclaré que la pollution de l’air extérieur est cancérigène et réduit l’espérance de vie de 8,2 mois en moyenne. Face à tous ces risques, il est désormais indispensable d’adopter un comportement responsable - l’éco-mobilité - qui participe à la lutte contre le changement climatique et la pollution atmosphérique. 

L’éco-mobilité consiste à utiliser les modes de transports moins polluants, alternatifs et doux. La Ville de Paris, soutenue par l’Agence Parisienne du Climat, agit contre le réchauffement climatique et pour la transition énergétique.

• Le Plan Anti-Pollution de Paris

L’amélioration de la qualité de l’air contribue au dynamisme de Paris, ville intelligente et durable. L’objectif du Plan Anti-Pollution de Paris est de réduire le parc polluant à Paris en incitant les Parisiens à adapter leur comportement. Les Parisiens, les Franciliens et même les touristes sont concernés, ils sont incités à utiliser les modes de transport alternatifs à la voiture individuelle. La capitale accompagne les Parisiens dans leur changement de comportement avec des aménagements de voirie : augmentation du nombre de pistes cyclables, covoiturage, Vélib’, Autolib’, Utilib’… La Ville de Paris propose aussi des aides financières plafonnées sur les abonnements de transports en commun ou de Vélib’, ou encore l’achat d’un vélo en cas d’abandon de son véhicule polluant. 

Deux mesures prises par la Ville de Paris :

Depuis le 1er juillet 2016, la circulation de certains véhicules particuliers, utilitaires et les deux roues à essence ou diesel, est interdite à Paris, les jours ouvrés, de 8h à 20h. Les véhicules concernés sont :

  • Les véhicules particuliers mis en circulation avant le 1er janvier 1997
  • Les véhicules utilitaires légers mis en circulation avant le 1er janvier 1997
  • Les deux roues motorisées mis en circulation avant le 1er juin 1999

Depuis le 15 janvier 2017, Paris est devenue la première zone à circulation restreinte (ZCR) en France. Les véhicules circulant dans Paris devront obligatoirement s’équiper d’un certificat qualité de l’air, «Crit’Air».

• Les mesures déployées par le Grand Paris

Le Grand Paris est un projet visant à transformer l’agglomération parisienne en une métropole mondiale, intelligente et durable. Il a pour ambition d’améliorer le cadre de vie des habitants et la solidarité territoriale. Pour que dans dix ans, 90% de la population habite à moins de 2 kilomètres d’une station de métro, la Société du Grand Paris (SGP) va lancer la construction de 205 km de nouvelles lignes automatiques et de 72 stations.