Vous êtes ici

Diagnostic Technique Global

Amorcer le projet de rénovation de son immeuble par la réalisation d’un Diagnostic Technique Global

Copropriété
ParticulierProfessionnel
Publié le 09 décembre 2020
par Agence Parisienne du Climat

L’Agence Parisienne du Climat et l’Association des Responsables de copropriété (ARC) viennent de publier un référentiel pour faciliter l’élaboration du Diagnostic Technique Global (DTG) en copropriété. Ce référentiel doit permettre aux copropriétaires et professionnel·les de se lancer plus facilement dans la programmation de travaux. À cette occasion il est important de rappeler l’intérêt et le rôle du DTG pour les copropriétaires dans la transformation énergétique et écologique de leur immeuble.

A quoi sert le DTG ?

  • Le DTG permet de dresser un état des lieux technique, énergétique, architectural et réglementaire de l’immeuble en étroite collaboration avec le conseil syndical, le syndic de copropriété et le prestataire.
  • In fine, il aboutit à l’élaboration des plans de travaux de la copropriété (pluriannuel ou en programme), résultant du diagnostic de l’immeuble et des besoins des occupants.
  • Le DTG doit être un outil incontournable pour le lancement d’un projet de rénovation global.

Le référentiel professionnel qui vient d’être publié au mois de novembre permettra de guider les bureaux d’études, les architectes, les opérateurs en amélioration de l’habitat, etc. dans cette mission tout en ayant pour objectif de rendre le DTG accessible financièrement aux petites et moyennes copropriétés (80%  du parc en France) et de l’adapter à tout type de construction notamment celles d’avant 1048 (45% du parc en France).

Le prix du DTG pourra être modulable, notamment si la copropriété souhaite et est en mesure de réaliser les parties concernées en autodiagnostic.

Quelles parties réaliser en autodiagnostic ?

La partie concernant l’analyse technique et patrimoniale de l’immeuble pourra être réalisée par le conseil syndical ou par le syndic si ces derniers possèdent les compétences et le temps nécessaire pour le faire. Cette phase consiste à :  

  • Evaluer le taux d’impayé de la copropriété ;
  • Analyser le règlement de copropriété en lien avec des postes qui pourront être affectés par la rénovation du bâtiment ;
  • Lister les obligations réglementaires liés au bâti et équipements. 

Cette phase est indispensable pour évaluer la santé financière de la copropriété avant de s’engager dans un projet de rénovation globale, anticiper des points bloquants juridiques, être à jour sur les contrats d’entretien et préparer d’éventuels coûts liés aux mises aux normes. L’Agence Parisienne du Climat accompagnera les conseils syndicaux souhaitant suivre cette démarche (formation et conseils). 

Le conseil syndical en collaboration avec le syndic et le·la prestataire aura donc un rôle à jouer dans la réussite du diagnostic et la projection des travaux.

Par où commencer ?

Pour comprendre les enjeux du DTG et accompagner les copropriétaires dans l’élaboration de leur cahier des charges nous mettons à disposition cette note. Elle permet d’aider la copropriété à formuler son besoin avec 3 documents à remplir en annexe :

  • La fiche d’identité de la copropriété ;
  • La liste des documents disponibles pour le prestataire réalisant l’audit ;
  • La demande des moyens techniques optionnels pour la réalisation du DTG

Le chèque audit, 5 000 € pour le financement d’un Diagnostic Technique Global 

La Ville de Paris met en place une subvention exceptionnelle de 5 000 € à destination des copropriétés qui souhaitent réaliser un audit global de leur habitation. Une bonne occasion de faire le point sur l’état de son patrimoine.

Pour obtenir cette aide, les copropriétaires parisien·nes sont invités à s’inscrire sur la plateforme CoachCopro développé par l’Agence Parisienne du Climat, unique interlocuteur pour en bénéficier. 

 

Autres actualités