Vous êtes ici

Un habitant composte ses déchets organiques

Comment trier ses biodéchets à Paris ?

ConsommationClimatCopropriété
ParticulierProfessionnel
Publié le 02 décembre 2019
par Agence Parisienne du Climat

Près d’1/4 de la poubelle d’un foyer parisien est constitué de déchets organiques, soit près de 80 kg par habitant et par an. Pour réduire les déchets collectés et traités par la ville, Paris a mis progressivement en place une série d’actions pour développer le compostage et sensibiliser les habitants à la démarche.

Une solution pour baisser le poids de ses poubelles

Le compostage permet de réduire la part de biodéchets (déchets organiques verts et déchets alimentaires : plantes vertes, épluchures de légumes, restes de cuisine et de repas) dans les ordures ménagères quotidiennes des Parisiens. Composter, c’est produire une matière riche en minéraux et proche du terreau, très efficace pour fertiliser les jardins ou les plantes. On estime ainsi qu’une tonne de biodéchets produit entre 150 et 250 kg de compost par an.

En ville, l’enjeu est de concevoir des solutions efficaces pour permettre au plus grand nombre d’habitants de composter facilement, grâce au développement des dispositifs de proximité.

Pour réduire le poids de ses poubelles d’au moins 10 %, l’Agence Parisienne du Climat propose également le défi Familles Zéro Déchet, un challenge convivial de 5 mois à réaliser en équipe. En attendant le lancement de la troisième édition, apprenez dès maintenant les 50 éco-gestes indispensables pour devenir un héros du zéro déchet !

Le déploiement du compostage à Paris

2010 : intégrer le compostage au PLPDMA de Paris

Le compostage a rejoint en 2010 le Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA) de la Ville de Paris. Le compostage en pied d’immeuble a ainsi été développé par les services de la ville pour les copropriétés volontaires, mais également pour les écoles et les établissements publics. En plus de leur permettre de réduire le poids de leurs poubelles, l’initiative a permis également de réunir les habitants autour d’un projet commun et de contribuer à l’enrichissement des sols et au développement de la végétalisation et de la biodiversité.

2015 : ouvrir la gestion des composteurs de quartiers aux associations

En 2015, la Ville décide d’étendre son dispositif en permettant aux associations volontaires de gérer des composteurs de quartier installés sur l’espace public : jardins partagés pour la plupart, établissements publics ou voirie pour d’autres. Chacun disposait ainsi de bacs d’apport plus importants, voire de pavillon de compostage. Ainsi, le pavillon géré par l’association Compost 13 accueille aujourd’hui 200 participants et transforme en compost environ 16 tonnes de déchets alimentaires par an !

Composteur collectif du jardin du Ver Têtu

Le composteur collectif du jardin du Ver Têtu (19e) / © Ville de Paris

2017 : étendre et pérenniser le compostage urbain

Face à la constante progression de l’intérêt des Parisiens pour le compostage et le tri de leurs biodéchets, le Plan Compost a été voté au Conseil de Paris en janvier 2017. Il établit des objectifs précis pour le déploiement du compostage à l’horizon 2020, qui amplifient notamment l’accompagnement déjà proposé. On retrouve par exemple des actions concrètes à mettre en place :

  • Déploiement de 900 équipements en pied d’immeuble, copropriétés et établissements publics confondus ;
  • Installation minimale d’un composteur de quartier par arrondissement ;
  • Développement du lombricompostage individuel.

Le compostage à Paris en quelques chiffres

  • 804 sites de compost en pied d’immeubles
  • 30 composteurs de quartier
  • 2 800 lombricomposteurs individuels distribués
  • 30 participants = 1 tonne de biodéchets en moins par an

Les démarches pour composter à Paris

Aujourd’hui, il existe une solution de compostage pour chaque foyer parisien. Trouvez-la vôtre !

Le compostage collectif en pied d’immeuble

Le compostage collectif permet le développement du lien social au sein même des copropriétés, tout en contribuant à modifier les réflexes de consommation de leurs habitants. Un maître composteur accompagne les volontaires pendant 8 mois pour pérenniser la démarche et les former aux équipements qu’ils auront choisis :

  • des bacs de compostage traditionnels, en bois, installés dans les jardins ou les cours des copropriétés ;
  • des lombricomposteurs collectifs pour les bâtiments qui ne disposent pas d’espace vert suffisant.

Toutefois, certains critères doivent être réunis pour prétendre à leur installation. Les copropriétés doivent réunir au moins sept foyers volontaires à la mise en place du compostage collectif et désigner un référent qui se fera le relais entre les participants. L’accord du gestionnaire de l’immeuble doit être impérativement donné, et la copropriété doit pouvoir justifier d’une utilisation future du compost produit, par exemple pour l’entretien de son jardin collectif.

Votre copropriété est intéressée ? Faites votre demande par mail à dpe-compostage@paris.fr !

Les composteurs de quartier

Ils sont toujours situés dans des espaces publics, accessibles à tous. Seule une association locale peut en demander l’installation. Aujourd’hui, il existe plus d’une quinzaine de points dans Paris. Pour trouver celui le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter la carte Je composte en ville. Une fois votre composteur localisé, il vous faudra alors contacter l’association référente pour connaître les modalités d’accès.

Les composteurs individuels

Si vous souhaitez composter et qu’aucune des solutions collectives ne vous est accessibles, vous pouvez utiliser un lombricomposteur individuel mis à disposition par la Ville de Paris. Le dispositif est à conserver à l’intérieur et contient soit des vers rouges (aussi appelés vers de fumier ou vers de compost), qui transforment petit à petit les déchets alimentaires en compost.

Distribution de lombricomposteurs individuels

Une distribution de lombricomposteurs individuels / © Ville de Paris

Pour en bénéficier, il faut résider à Paris et avoir identifié la façon dont vous utiliserez votre futur compost. La Ville de Paris et les Mairies d’arrondissement organisent régulièrement des campagnes de dons : restez informé·e·s en consultant leur site internet et en vous inscrivant aux e-mailings.

À plus grande échelle : la collecte des biodéchets à Paris

Depuis 2017, les 2e et 12e arrondissements de Paris testent la collecte sélective des biodéchets par les services de la Ville, rejoints en octobre 2019 par le 19e arrondissement. Au début de l’expérience, les habitants ont reçu un bac marron individuel et des sacs biodégradables, dans lesquels ils déposent leurs déchets alimentaires. Collectés deux fois par semaine, le contenu de ces bacs est ensuite utilisé pour produire un terreau destiné aux agriculteurs d’Île-de-France ou transformé en biogaz pour faire rouler les bus et les camions-bennes de la Ville de Paris. À terme, cette collecte est vouée à se généraliser à l’ensemble des arrondissements.

Bac marron pour la collecte des biodéchets

Un bac marron individuel utilisé pour la collecte des biodéchets / © Ville de Paris

Après deux ans de mise en place, 15 kg de biodéchets par habitant ont été collectés en 2019 dans les 2e et 12e arrondissements. Une expérience qui fait ses preuves, et qui s’avère annonciatrice : la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte prévoit de généraliser le tri des biodéchets en 2025 en obligeant chaque commune à proposer des solutions pérennes.

En savoir plus

Le guide du compost, toutes les solutions pour composter à Paris

Réduire et valoriser ses déchets, un article complet sur les gestes à adopter au quotidien.

Le Plan Compost de la Ville de Paris

Autres actualités