Vous êtes ici

Poubelles de tri sélectif

Visite d’un centre de tri à Paris : suivez le guide !

Consommation
Particulier
Publié le 13 janvier 2020
par Agence Parisienne du Climat

Le 4 décembre dernier, les membres du défi Familles Zéro Déchet, accompagnés de l’Agence Parisienne du Climat, ont visité un centre de tri afin de mieux comprendre son fonctionnement et d’en savoir davantage sur la gestion des déchets à Paris.

C’est le centre de tri de Paris 15, géré par le Syctom, qui nous a accueilli lors d’une fraîche soirée de décembre. Ce centre, ouvert 5 jours sur 7 et d’une capacité de tri de 32 000 tonnes par an, réceptionne les déchets de près de la moitié des habitants de la région parisienne.  

Auparavant situés en périphérie des villes, les centres de tri ont tendance aujourd’hui à se rapprocher de leur centre. Cela facilite la prise en charge des déchets, au plus près des habitants.

La gestion des déchets, qui fait quoi ?

De nombreux acteurs sont impliqués dans la gestion des déchets : les citoyens via leur consommation, les collectivités, les industriels, la distribution…

En France, la collecte et la gestion des déchets des ménages est de la responsabilité des communes. Afin de proposer une gestion mutualisée et collective à une échelle étendue, les communes adhèrent à un syndicat intercommunal de traitement et de valorisation des déchets : en Ile-de-France, le Syctom, agence métropolitaine des déchets ménagers, s’occupe de ce service public pour 85 communes dont Paris, cela représente 6 millions d’habitants, soit 10 % de la population française ! Carte du territoire du Syctom.

Le Syctom assure le traitement et la valorisation des déchets collectés par ses collectivités adhérentes :

  • Les papiers et emballages (bac jaune) ;
  • Les ordures ménagères résiduelles (bac vert) ;
  • Les objets encombrants et les déchets apportés en déchèteries ;
  • Les biodéchets (bac marron).

Le Syctom ne s’occupe pas de la collecte et du traitement des déchets en verre.

Le site de Paris 15 s’occupe du tri des déchets issus de la collecte sélective (bac jaune uniquement, c’est-à-dire papier et emballages).

Déchets avant d'être triés dans le centre de tri de Paris 15

Déchets déposés dans le centre avant de suivre le processus de tri dans le centre de Paris 15

Quel est le circuit effectué par les déchets à Paris ?

Une fois dans le bac jaune, les déchets vont suivre un long parcours avant d’être revalorisés.

A leur arrivée au centre de traitement, les camions sont tout d’abord pesés et contrôlés afin de vérifier que leur contenu est conforme. En cas d’identification de « sacs noirs », c’est-à-dire de déchets souillés, le centre de tri peut refuser le contenu du camion. Cela incite les collectivités à être vigilantes au niveau des procédés de collecte et à organiser des campagnes de sensibilisation dans les quartiers concernés. En moyenne, ce sont 1% des camions qui sont refusés à ce stade. Pour les déchets qui ont été acceptés, le voyage continue :

  • Un tractopelle récupère les déchets déposés au sol vers le trémie, sorte de long tapis roulant (10 tonne de déchets sont acheminés par heure !) vers le trommel, un tambour avec des ouvertures qui sépare les déchets par taille : les petits, les moyens et les grands.
  • Les plus gros objets sont triés manuellement, tandis que les petits objets (de moins de 320 mm) passent à travers des cribles balistiques, équipement qui permet de séparer les corps plats des corps creux. C’est là que sont séparés les journaux/cartons/papiers des bouteilles/barquettes alimentaires/briques.
  • Des trieuses optiques (au nombre de 5 dans le centre) analysent ensuite le spectre réfléchi sur les objets. Ce procédé permet de reconnaître la matière et de séparer les différents types de plastiques.
  • Etape suivante, un séparateur aéraulique, souffle les déchets afin de récupérer les plastiques fins (sac plastique, films alimentaires etc .), les overbands (principe de l’aimant) récupèrent les déchets en acier (boite de conserve), le courant de Foucault permet de récupérer les déchets en aluminium (canette de soda).
  • Pour terminer, un dernier affinage manuel est effectué afin de retirer du tapis les erreurs : ce qui est refusé part au centre d’incinération.
  • Les déchets triés sont ensuite compressés en « balles » de différentes tailles selon leur destination et acheminées par transport fluvial vers différents repreneurs en Europe.

Trajet des déchets dans un centre de tri

Le circuit suivi par les déchets dans le centre de tri de Paris 15

Quels sont les déchets valorisés ? 

Depuis le 1er janvier 2019, les consigne de tri à Paris ont été simplifiées. Désormais, en plus du papier, tous les emballages sont à placer dans le bac jaune (films plastiques, opercules, capsules de cafés…). La seule question à se poser : «est-ce un emballage ?». Cela anticipe la création de nouvelles filières de recyclage qui n’existe aujourd’hui pas encore.
En moyenne, 20 % des déchets placés dans un bac jaune n’ont pas encore de filière de recyclage.

Mémo du tri à Paris

Mémo «Guide du tri à Paris»

Ce processus de tri implique une étroite collaboration entre les centres de tri et les industriels de l’emballage afin que chaque nouvel emballage sur le marché puisse être traité dans une filière existante.

Comment sont valorisés ces déchets ?

Le centre Paris 15 est un centre de tri, c’est un lieu qui a pour seule fonction de trier les déchets : le recyclage ne se fait donc pas in-situ. Ce sont ensuite les filières spécialisées qui achètent les déchets triés (les «balles») et les recyclent.

L’acheminement vers les filières de recyclage s’effectue en priorité par voie terrestre et fluviale sur le territoire national lorsque la filière existe en France, ou en Europe à défaut. Aucun déchet du centre de Paris 15 n’est envoyé en dehors de l’Europe.

Les déchets qui n’ont pas de filière de recyclage sont envoyés au centre de revalorisation Isséane, situé à 1 km du centre de Paris 15, qui s’occupe de l’incinération. L’énergie récupérée permet d’alimenter la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) qui fournit la chaleur pour le chauffage et l’eau chaude des habitations.

Le centre de tri Paris 15 est équipé de panneaux solaires thermiques, qui permettent d’alimenter 50 % des besoins en eau chaude du centre.

Quelques consignes à respecter au quotidien :

  • Les emballages n’ont pas besoin d’être lavés avant d’être jetés dans la bac jaune, en revanche ils doivent être vides ;
  • Les trieuses optiques séparent les déchets selon leur matière, il faut donc veiller à ne pas emboîter les emballages (gobelets, yaourts, boîtes…) ;
  • Lorsque l’on met du papier d’aluminium dans le bac jaune, il est préférable d’en faire une boule car elle sera détectée plus facilement ;
  • Les emballages en carton souillés peuvent être déposés dans le bac jaune s’ils ne sont pas trop souillés (ex : boîte à pizza) ;
  • On peut compacter les bouteilles en plastique, mais dans le sens de la hauteur (comme prévu par les industriels). Il faut éviter de les aplatir car elles deviennent difficilement détectables par la suite ;
  • Les gobelets peuvent aller dans le bac jaune, tout comme les vieux contenants en plastique (Tupperware) et les emballages en amidon de maïs ;
  • Les couverts en plastique ne sont en revanche pas considérés comme des emballages et ne doivent pas être disposés dans le bac jaune ;
  • Les jouets en plastique ne sont pas considérés comme des emballages et doivent être déposés en décharge car ils contiennent des piles ou des composants électroniques ;
  • Enfin la poubelle jaune, c’est du vrac ! Donc ne disposez pas vos déchets dans des sacs, ils deviennent beaucoup plus difficiles à trier.

Les nouveautés à venir

  • A partir de 2020 la collecte des déchets alimentaires va se mettre en place progressivement à Paris (elle est déjà en cours d’expérimentation dans certains arrondissements) et sera utilisée comme biodéchets de méthanisation.
  • La simplification des consignes de tri à Paris de janvier 2019 sera étendue à toute la France en 2022.

Le tri, le recyclage et la revalorisation des déchets ménagers ont un impact négatif sur l’environnement. Le processus de gestion est en effet fortement émetteur de gaz à effet de serre (collecte des déchets, fonctionnement du centre, acheminement vers les filières de recyclage et de revalorisation etc.) et ont un coût important pour les collectivités. Le premier geste à adopter est donc de veiller à réduire ses déchets en adoptant une consommation plus responsable. Lorsque le déchet ne peut être évité, il faut veiller à le trier correctement.

Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas !

Familles du défi à la visite du centre de tri

Les membres du défi FZD lors de la visite du centre de tri - crédit photo : Laurent Gautier

Autres actualités

Mes résolutions 2019 pour le climat

MobilitéConsommationClimatEconomies d'énergie
Particulier
2019 est à peine installée et voici déjà venu le moment des traditionnelles « bonnes résolutions » ! Se remettre au sport, passer moins de temps...
Lire la suite