Prix de l’énergie : quelle situation en juin 2023 ?

publié le 02 juin 2023

4 min

  • Rénovation énergétique
© Jelena / Adobe Stock

Dans le contexte de crise énergétique actuel, les prix de l'énergie continuent à fluctuer, notamment ceux du gaz. Quelle est la situation des prix du gaz aujourd'hui, à l'approche de la fin des tarifs règlementés de vente (TRVg) qui s’applique à tous dès le 1er juillet 2023 ? Quelles sont les évolutions à prévoir dans les prochains mois ?

Un contexte encore assez perturbé pour le prix des énergies

Depuis l’année 2022, le prix de l’énergie fluctue au gré des évolutions du marché européen de l’énergie, perturbé par le contexte géopolitique. Le prix du gaz sur les marché SPOT[1] a doublé, voire triplé à un certain moment, par rapport à début 2021 (300 € le MWh en décembre 2022 par exemple). Cela s’est traduit par une augmentation du prix du gaz pour les consommateur·rices : plus de 150 € le MWh en moyenne au pic de la crise, contre 70 €/MWh en juin 2021. Un mécanisme d’aide financière a été mis en place pour le résidentiel : le bouclier tarifaire.

En juin 2023, la situation s’est améliorée pour les ménages, avec la baisse du prix du gaz. Le prix repère proposé par la Commission de Régulation de l’Energie est de 94,46 €/MWh (prix moyen TTC pour le chauffage). Celui-ci reste élevé, comparativement aux prix d’il y a deux ans. Le site de la Commission de Régulation de l’Energie publiera mensuellement le prix repère de vente de gaz naturel.

Une évolution juridique : la fin des tarifs règlementés de vente (TRV) de gaz naturel

A partir du 1er juillet 2023, l’ensemble des contrats de fourniture de gaz naturel basculeront sur une offre de marché. Le prix de ce type d’offre est fixé librement par les fournisseurs, les pouvoirs publics n’interviennent pas dans la décision du prix de ces offres et les modalités sont celles du fournisseur de gaz naturel.

La différence avec une offre aux tarifs règlementés, c’est que le prix de l’énergie fluctue tous les mois en fonction des cours du gaz ou de l’électricité sur les marchés de gros (généralement indice PEG pour le gaz, EPEX pour l’électricité). La facture d’énergie évoluera donc en fonction de ces prix fixé mensuellement. Environ 2,4 millions de clients résidentiels avaient un contrat de fourniture aux tarifs réglementés de vente en fin 2022. Si vous en faites partie, ce passage aux offres de marché signifie des changements à venir prochainement sur votre facture d’énergie et nécessite d’être attentif·ve aux alternatives proposées par les fournisseurs d’énergie.

Le médiateur national de l’énergie propose un comparatif afin de s’y retrouver.

En revanche les conditions d’accès aux tarifs règlementés de vente d’électricité n’évoluent pas. Ainsi, pour une puissance souscrite en électricité inférieure à 36kVA, il est toujours possible de souscrire au tarif règlementé.

Le bouclier tarifaire est maintenu sur l’année 2023

Mis en place dès l’automne 2021, le bouclier tarifaire a été prolongé sur l’année 2023. Ce dispositif de soutien financier concerne les particuliers et les copropriétés (en chauffage collectif ou individuel), quelle que soit la nature du contrat souscrit (offre de marché ou aux tarifs règlementés). En 2023, le bouclier est rehaussé de 15 % TTC en moyenne.

Votre copropriété est en chauffage collectif au gaz naturel ? Vous bénéficiez d’une aide complémentaire dite « bouclier collectif ». Elle correspond à la différence entre le TRV gelé et le TRV non gelé, permettant de réduire le prix du gaz ou de la chaleur facturée aux résident·es dans leurs charges. La déduction est directement intégrée au bouclier tarifaire général depuis le 1er janvier 2023, et répercutée sur les charges par les gestionnaires des logements sociaux et copropriétés.

Aujourd’hui la situation des prix de l’énergie est encore instable, être attentif·ve aux évolutions des tarifs ainsi qu’aux contextes règlementaire et géopolitique devient nécessaire. La rénovation énergétique est une solution sur le long terme pour limiter sa dépendance aux fluctuations.

[1] Marché sur lequel les matières premières sont vendues contre espèces et livrées rapidement lorsque la transaction est réglée.