Rénover sa copropriété pour plus de confort en été : des copropriétaires témoignent !

publié le 03 octobre 2023

6 min

  • Rénovation énergétique
Fenêtres avec des volets pour empêcher les rayons du soleil d'entrer au sein du logement. ©Thomas Dutour/Adobe Stock

Si rénovation rime souvent avec économies d’énergie et meilleur confort en hiver, qu’en est-il du confort d’été ? L’amélioration thermique des bâtiments suppose que les variations de température au sein des logements soient moins importantes, en toutes saisons. Nous nous sommes entretenus avec deux copropriétaires ayant réalisé des travaux en 2022 dans leurs copropriétés respectives afin d’avoir un retour concret sur leur ressenti du confort au sein de leurs logements durant l’été 2023, qui vient de s’écouler.

Le confort d’hiver comme motivation d’origine

Au départ, c’était pour faire des économies de chauffage, nous rappelle une copropriétaire du 69 rue Marx Dormoy (Paris 18e), où des travaux de rénovation énergétique ont eu lieu en 2022. En effet, la rénovation énergétique est souvent associée au fait de moins chauffer l’hiver, et par conséquent de faire des économies d’énergie et diminuer les montants des factures.

Et cela fonctionne : au 20 rue d’Arcueil (Paris 14e), le chauffage est mis en route plus tard dans l’année, et de manière moins fréquente car il y a une réelle amélioration du confort en hiver.

L’hiver, au niveau du confort, c’est spectaculaire ! Un copropriétaire du 20 rue d’Arcueil (Paris 14e)

Les économies sur la facture restent toutefois à relativiser avec l’augmentation du coût de l’énergie étant donné que le prix du gaz a doublé (de 50€/MWh à 100€/MWh), mais les travaux de rénovation permettent de mieux maîtriser les dépenses. 

Des améliorations également constatées en été dans les copropriétés rénovées

Des températures moins élevées au 20 rue d’Arcueil

La copropriété du 20 rue d’Arcueil est équipée d’un système de chauffage prédictif en fonction de la météo, et de 20 sondes qui mesurent notamment les températures de l’immeuble.

Durant l’été 2023, on constate que « le bâtiment monte moins vite en température », nous affirme le Président du Conseil Syndical. En effet, il nous explique que sur la période estivale, entre le 10/07/2023 et le 27/08/2023, les températures étaient les suivantes :

On observe une variation de température moins importante dans le bâtiment qu’en extérieur : « il y a un décalage de la pointe de température » par rapport aux températures réelles extérieures.

Un meilleur confort au 69 rue Marx Dormoy

La sensation de chaleur est différente, on étouffe moins – Une copropriétaire du 69 rue Marx Dormoy

Elle fait notamment le rapprochement avec le changement de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) et nous explique que les habitant·es ressentent à la fois les effets de l’isolation et de la meilleure circulation de l’air dans les logements. Plusieurs voisin·es ont constaté une vraie amélioration du confort en été : il fait chaud, mais ce n’est pas étouffant, et l’air est moins humide. Aussi, le 69 rue Marx Dormoy a installé des volets roulants qui sont un atout essentiel en été pour obstruer les rayons du soleil lors de fortes chaleurs.

Nouvelles bouches d'extraction de la VMC. ©Myrabo
Une VMC basse pression a été installée dans la copropriété : l’air circule mieux et le confort d’été est amélioré. ©Myrabo.

Nous pouvons notamment rapprocher ce sentiment de celui de la paroi froide en hiver : l’isolation permet de diminuer de manière conséquente cet effet de « mur froid » qui est très inconfortable en hiver.

L’importance des comportements individuels

Hiver comme été, il est important d’adopter des comportements au sein des logements pour maximiser les effets positifs de la rénovation énergétique. Le copropriétaire du 20 rue d’Arcueil que nous avons interrogé en a bien conscience et nous explique qu’il souhaite communiquer sur les gestes à adopter, quelle que soit la saison.

Façade du 20 rue d'Arcueil avec fenêtres équipées de volets roulants.
Les volets roulants du 20 rue d’Arcueil permettent d’obstruer les rayons du soleil : il s’agit d’un geste individuel à adopter en été !

La rénovation énergétique est donc un levier important pour améliorer le confort thermique des logements, en hiver certes, mais également en été. Un logement plus performant sera plus à même de limiter la surchauffe, notamment grâce au principe du déphasage permis par les isolants.

L’utilisation de matériaux biosourcés pour l’isolation des copropriétés est d’ailleurs particulièrement recommandée afin d’améliorer le confort d’été, car ces matériaux permettent d’augmenter l’inertie du bâtiment et de ralentir l’entrée de la chaleur dans ce dernier . 

Pour plus d’informations sur ces sujets, nous vous invitons à consulter les ressources suivantes :