Décryptage : un plan d’action pour développer la géothermie en France

publié le 09 mai 2023

5 min

Géothermie © franco ricci/Adobe Stock
Géothermie © franco ricci/Adobe Stock

Le 2 avril 2023, Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la Transition énergétique, a présenté un plan d'action pour accélérer le développement de la géothermie. En effet, la géothermie est minoritaire dans le mix de production de chaleur en France métropolitaine. Or, c'est une technologie qui permettrait de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre et d'obtenir une meilleure indépendance des énergies fossiles. Quel est le contexte actuel en France ? Quels éléments retenir de ce plan d'action ?

La géothermie : un potentiel à développer

Selon le bilan énergétique de la France pour 2020, environ la moitié de la consommation finale d’énergie correspond à une consommation de chaleur produite par des énergies fossiles (gaz naturel, fioul, etc.) émettrices en gaz à effet de serre. Par exemple, des copropriétés sont encore chauffées au fioul à Paris, et constituent un potentiel important pour une conversion de source d’énergie.

Le développement des énergies renouvelables, dont la géothermie, permettrait de réduire ces émissions, en plus de la réduction des consommations par une meilleure efficacité des bâtiments et des systèmes de production de chaleur. Cependant, en 2021, la géothermie ne représente que 1 % de la consommation finale de chaleur (environ 6 TWh) et 5 % de l’énergie entrante des réseaux de chaleur (environ 2 TWh) de la consommation énergétique de la France Métropolitaine.

Or, la loi relative à la transition énergétique et la croissance verte (2015) fixe l’objectif de produire 38 % de la chaleur grâce à des énergies renouvelables d’ici 2030. Le développement de la géothermie participerait à l’atteinte de cet objectif.

La géothermie, de quoi parle-t-on ?

La géothermie désigne l’ensemble des systèmes permettant d’exploiter la chaleur de la terre. Par l’intermédiaire d’un système de pompe à chaleur géothermique, la chaleur dans le sol est captée et restitué pour le chauffage et/ou la production d’eau chaude sanitaire. Plusieurs technologies de géothermie existent et, selon la profondeur que l’on atteint dans le sol, l’usage de la chaleur diffère :

Schéma des trois principaux dispositifs de captation de la chaleur : le captage sur sondes géothermiques verticales, le captage sur nappe phréatique et le captage horizontal. (source : BRGM-FEDER)

principaux dispositifs de captage associés aux pompes à chaleur géothermiques (captage sur sondes géothermiques verticales, captage sur nappe phréatique, captage horizontal).
principaux dispositifs de captage associés aux pompes à chaleur géothermiques (captage sur sondes géothermiques verticales, captage sur nappe phréatique, captage horizontal).

Pour un bâtiment, le choix de la géothermie de surface est avantageux face aux autres technologies de production de chaleur, notamment :

Pour plus d’information : le guide de la Métropole du Grand Paris sur les avantages de la géothermie de surface

Un plan d’action en 6 axes

Afin d’atteindre les objectifs, le gouvernement propose un plan d’action en 6 grands axes pour développer la géothermie de surface et la géothermie profonde.

De manière transversale, le plan d’action indique la nécessité de sensibiliser les acteurs locaux, notamment grâce aux réseau d’animateurs régionaux afin de valoriser les avantages de la géothermie. En complément, le plan d’action propose l’accompagnement des porteurs de projets et des usager·ères, par l’intermédiaire du Fond Chaleur et de nouvelles modalités de financement à mettre en place.

Le développement de la géothermie profonde nécessite une amélioration de la connaissance des sous-sol propices à la réalisation de géothermie profond. Cette meilleur identification des sous-sols s’accompagne d’une sécurisation et d’une garantie financière plus solide pour permettre plus de lancement de projets de géothermie profonde.

Quant au développement de la géothermie de surface, plusieurs actions sont déterminantes :

Pour plus de détails sur ce plan d’action, consultez le dossier de presse du ministère de la transition énergétique

La géothermie vous intéresse ?

Vous pouvez consultez le retour d’expérience d’une copropriété qui a réalisé une rénovation exemplaire et la remise en fonctionnement d’un puits géothermique !

Vous habitez à Paris ? N’hésitez pas à contacter les conseillers·ères France Rénov’ de l’Agence Parisienne du Climat qui pourront répondre à vos questions.